ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Conseil de défense: Le pire est évité.

 

le-ministre-de-la-defense-jean-yves-le-drian.jpg

 

Ainsi le chef des armées a pris ses responsabilités. On aura beau commenter en disant que cela est insuffisant, 18500 postes sauvés et 3.8 milliards d’euros supplémentaires sous forme de crédit budgétaire (sur les 8 milliards nécessaires), ce sont des efforts sensibles qui enrayent la lente descente de nos armées vers l’incapacité à remplir à la fois, les missions extérieures et la présence des 7000 hommes de l’opération Sentinelle sur le territoire national.  7000 hommes en permanence cela représente la mobilisation du triple soit 21000 hommes si on compte les relèves, le temps de repos et le cycle d’instruction.

 

Il faut en prendre acte.  Les autres ministères devront chercher des économies et se serrer un peu plus  la  ceinture.

 

Le  politique au plus haut niveau a pris conscience de la destruction de notre outil de défense et l’impasse budgétaire dans lequel nous étions tombés.  Cet état de fait nous le devons en premier lieu aux coupes sombres effectuées lors du précédent quinquennat. L’opposition, avant de faire des commentaires, devrait s’en souvenir. Puisqu’il faut être clair et objectif, je dirais que nous avons aujourd’hui en la personne de Monsieur Le Drian, le meilleur ministre de la défense  depuis quelques décennies, ce qui change sensiblement la donne.  Mais les gouvernements de gauche ont toujours surpris par leur capacité à se trouver là où on les attend le moins.

Il est vrai que le président Hollande pour des raisons probablement psychologiques,  se complait en chef de guerre, commander des militaires qui font le job et qui se taisent et qui plus est  sont efficaces,  est gratifiant pour un président qui sur le plan économique et  celui du chômage, va d’échec en échec.  

Sur les 34000 postes qui devaient disparaître, 18500 sont sauvés, les Armées devront donc supprimer encore 15500 postes.

Le programme Scorpion est consolidé et la Marine sera propriétaire de ses Fremm tout comme l’Armée de l’Air de ses Atlas.

Le renforcement des moyens dans quatre grands domaines semble acté, « plusieurs centaines » de créations de postes sont attendues dans la cyberdéfense,

 

Le renseignement, qui mobilise déjà environ 6 milliards d’euros dans la LPM, sera renforcé.

 

Des effectifs ont été attribués en janvier à la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE)  et d’autres probables à la Direction du renseignement militaire.

 

Un plan d’équipement en hélicoptères  (ce qui est crucial) sera lancé pour renforcer l’aérocombat et les forces spéciales toucheront de nouveaux matériels.


La révision de la loi de programmation qui sera connue en mai,  devra être suivie avec attention.

 

Roland Pietrini

 

A lire une ITV de Michel Goya http://www.atlantico.fr/decryptage/conseil-defense-serait-quoi-budget-armees-france-se-donnait-vraiment-moyens-ambitions-michel-goya-2119001.html

 



29/04/2015
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 794 autres membres