ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Cour des Comptes, (suite) A propos d'une armée à la mexicaine..

 

Loin de moi,l’idée de jeter de l’huile sur le feu, mais la Cour des Comptes pointe du doigt e nombre impressionnant de généraux et de fonctionnaires civils hors cadres eprésentant un volume non négligeable de la masse salariale, or, il y a peu, j’écrivais que nous tendions vers une armée mexicaine où le nombre de cadre serait supérieur au nombre de soldats à commander.. C’est bien sur une caricature, mais l’élitisme forcené qui consiste à faire miroiter à tous  les officiers sortant de Saint Cyr une carrière de Maréchal de France a fait son temps.. Bien sur, il s’agit là d’une caricature mais la question mérite d’être posée..

 

Il y trop de généraux dans l’Armée française, tout simplement parce que de coupe sombre en
coupe sombre l’écrémage s’est fait par le bas et pas par le haut..

 

Je cite la Cour des Comptes :  « L'augmentation continue de l'encadrement supérieur (les officiers supérieurs et généraux - ndlr), qui n'est pas cohérente avec la réduction du format des armées, doit être stoppée. Certes des besoins de personnels hautement qualifiés existent dans un contexte mondial caractérisé par une complexité croissante. Mais le renforcement du taux d'encadrement, qui est passé de 14,6% à 15,9% entre 2008 et 2009, présente, outre son coût intrinsèque, davantage d'inconvénients que d'avantages, y compris pour les personnels eux-mêmes. Il peut conduire à l'engorgement et à la bureaucratisation des administrations centrales, à la multiplication des structures de soutien et de contrôle, et à des durées de commandements trop courtes.

En particulier, il y a lieu de s'interroger sur le nombre d'officiers généraux, qui est resté à peu près constant en dépit de la réduction du format des armées. L'armée de terre compte ainsi 176 généraux pour seulement 15 brigades à commander : plus de cent généraux de l'armée de terre servent en dehors de celle-ci. Pour les 3468 officiers ayant un grade équivalent à celui de colonel, les commandements disponibles de régiments, de bâtiments de la marine et de bases aériennes sont au nombre de 150. En administration centrale, ces officiers sont souvent affectés à des postes de responsabilité insuffisante par rapport à leurs capacités, par exemple de chef de bureau ou d'adjoint, postes qui sont également confiés à des administrateurs civils en début de carrière."

 

Le temps est venu de prendre des mesures radicales pour proposer des carrières courtes limitées au grade de commandant, de simplifier les formations pour faire en sorte que les officiers subalternes soient recrutés parmi les sous-officiers les plus performants et non pas parmi ceux qui ont fait chauffer la photocopieuse près des grands chefs.. 176 généraux pour 15 brigades à commander qui ne seront bientôt plus que 11 ou 13, quelque chose est grippé, depuis longtemps,  dans ce royaume de France.. Mais soyons juste, regardons s’il n’y a pas un peu trop de préfets, un peu trop de professeurs d’université payés à ne rien foutre.. La gauche ne fera pas mieux que le droite en la matière, puisque faire de la politique est devenu un moyen de faire carrière pour les énarques et les sciences PÔ…  Oui vraiment, la classe moyenne, celle qui est coincée entre les élites et les laissés pour compte commencent à en avoir  ras la casquette..   

 

 






 

 



11/07/2012
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 532 autres membres