ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Une page se tourne (suite)

 

 

Demain nous avancerons un peu plus vers une meilleure connaissance de la manière dont le président Hollande appréhendera la fonction présidentielle. Tout porte à croire que sa personnalité  plutôt posée et réfléchie lui donnerait des atouts non-négligeable à l’international.

 

Le premier test est celui de Berlin. Nous verrons si face à Madame Merkel  qui est ( un peu) affaiblit suite à sa défaite en Bavière, ce qui est plutôt une chance, cèdera ou non du terrain. Angela Merkel ne cultive pas l’ambigüité, elle pense que désormais l’Allemagne est suffisamment forte pour
imposer ses vues, celles  d’une Europe ertueuse. Sa position est relativement  simple, Il faut d’abord assainir les dépenses publiques, et lutter contre la dette au niveau européen, avant de desserrer les liens de la rigueur  pour que la relance puisse avoir une chance de réussir. Mais la Grèce, l’Espagne, l’Italie et bientôt la France entrainera l’Allemagne dans leurs chutes respectives, si une solution de
compromis ne pouvait être trouvée. Les ressources  de devises en Allemagne sont considérables, L’Allemagne peut tenir un peu, la France ne le pourra pas, si les pays du sud de l’Europe craquent les uns après les autres, l’effet de domino sera foudroyant.

 

Angela Merkel, fille de l’Est avait fini par s’habituer à l’impétuosité parfois impudique de Sarkozy. Il lui
faudra comprendre Hollande,  l’homme de la synthèse à la socialiste, celui des motions et des compromis.. Nous verrons ainsi très vite si Hollande revêt l’habit de président

et habite la fonction.  Jamais un président n’aura été rattrapé si vite par les réalités du monde. Si sur le plan intérieur il peut compter sur une certain délai d’état de grâce, la crise de l’Europe qui est désormais celle de l’Euro ne permet aucun délai. 

 

Le tsunami des dures réalités est en marche.

 

La droite française défaite essaye de bâtir une campagne pour modérer le revers annoncé des législatives.
Je pense que les Français donneront une majorité à l’assemblée au nouveau président, et il me semble que cela est légitime. Pour deux raisons :
Parce qu’une cohabitation dans l’état actuel de la crise ne pourrait qu’affaiblir la position de la France. Parce que s’il doit y avoir un échec, celui-ci doit être complet, celui d’une gauche qui ne pourra rejeter la faute sur la droite, Sarkozy exit ne pourra en porter le chapeau. Et puis,  quitte à être au plus bas, allons-y, c’est après avoir touché le fond de la piscine que l’on peut remonter.

 

Le Premier ministre de gauche avant les législatives devrait être  un Premier
ministre  d’expérience, si on fait lacheck list, il y en a peu, verra-t-on pour la première fois un président sans expérience gouvernementale, nommé un Premier ministre de même nature. Nous
verrons.. Quant à la pantalonnade Mélenchon c/c Marine le Pen dans le Pas de Calais  qui occupe les médias elle éloigne les Français des vraies réflexions.

Bataille d’un trublion agitant le drapeau rouge  face à une sirène qui se prend pour Jeanne qui entend les voix de son père et qui portera la responsabilité de la diabolisation d’un Sarkozy et de sa non réelection, qui lui,  est resté émouvant en donnant à tous, une leçon de dignité sur la fin.     

 

 



14/05/2012
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 532 autres membres