ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

....820 millions seraient bientôt supprimés au budget de la Défense en 2014

Origine: http://lecolonel.net/

 

Le ministère de l’Économie veut reprendre 820 millions au budget de la Défense en 2014. Jean-Yves Le Drian est reparti à l’assaut !

 

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense. © Pierre Andrieu / AFP

Alors que la discussion sur la loi de programmation militaire commence ce mercredi à l’Assemblée, on est de nouveau passé tout près d’un psychodrame entre la Défense et l’Économie. Bien informés par les milieux de la défense, Les Échos et Le Monde avaient évoqué, dans leurs éditions respectives datées du 8 novembre et du 12 novembre, des exigences de dernière minute émanant de Bercy, mais en fait également de Matignon, qui auraient privé les armées de 820 millions d’euros en 2014. Cette somme se répartissait entre d’une part 200 millions d’euros destinés à couvrir les dérives de la masse salariale qui perdurent malgré les baisses d’effectifs constantes depuis 2008 et d’autre part 600 millions d’euros représentant la contribution du ministère de la Défense aux économies finançant 3 milliards de crédits nouveaux qui doivent être ouverts dans la loi de finances rectificative présentée ce mercredi en conseil des ministres.

 

Inquiétudes bien réelles

Les inquiétudes de Jean-Yves Le Drian étaient bien réelles et Le Monde n’a pas inventé la citation d’un de ses conseillers : « Si les crédits ne sont pas dégelés, toute la programmation explose. » Cette affaire était d’autant plus mal vécue à l’hôtel de Brienne que le budget de la Défense pour 2014, bloqué en valeur à 31,4 milliards d’euros, avait déjà été conquis de haute lutte par Le Drian et présenté comme « sanctuarisé » par le président de la République en personne. Le ministre de la Défense sait fort bien que son agrément par les militaires tient notamment à sa capacité à défendre les budgets. Précisons que Le Point.fr avait entendu au cabinet du ministre les mêmes propos que ses confrères. L’inquiétude était palpable. L’esprit combatif ne l’était pas moins. Eh bien, nous n’avions rien compris !

Le Drian dément le malaise

Dans un communiqué publié par le ministère et transmis à l’Agence France-PresseJean-Yves Le Drian a fait savoir que les informations des journaux « ne reflètent ni la qualité des relations qu’(il) entretien(t) depuis longtemps avec Bernard Cazeneuve ni le travail que (s)on équipe et la sienne entreprennent de concert, y compris pour résoudre de la meilleure façon possible les difficultés qui marquent la fin de la gestion 2013 du budget de l’État ». « Notre objectif commun est de garantir que les ressources nécessaires à notre défense seront au rendez-vous, en particulier à travers le respect des objectifs de la loi de programmation militaire 2014-2019. »

Hollande a tranché

Tout indique en réalité que François Hollande a tranché en faveur de Jean-Yves Le Drian et qu’un compromis acceptable a été trouvé. Après des mois de préparation de la loi de programmation militaire, précédée par un Livre blanc qui a lui aussi nécessité des mois de réflexion, non sans que l’ensemble de ce processus ait été avalisé en personne par le chef de l’État et chef des armées, une amputation aussi lourde du budget déjà fort contraint aurait effectivement été impensable. La nature du « compromis » et ses effets sur le budget militaire devraient être connus à l’issue du conseil des ministres.

 

http://www.athena-vostok.com/ce-ne-fut-pas-long-annulation-de-credit-de-500-millions-en-projet

Nous savions d'avance que les carottes sont cuites, mais de là à penser qu'elles seraient cuites aussi tôt? Il y a comme une indécence coupable à croire désormais aux promesses d'où qu'elles viennent.. Une indécence à croire et une certaine colère à contenir. Les policiers et les gendarmes se font entendre. Quid de nos soldats? Qui s'en soucie? Qui dénoncera leur conditions de moins en moins décentes? Quels sont les limites du supportable? 



13/11/2013
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 869 autres membres