ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Centrafrique

Centrafrique

 

Le président de la République a indiqué  jeudi, qu’il est nécessaire de "renforcer sensiblement" la présence militaire française. Traduit en langage opérationnel, c'est donc l'option haute qui est retenue, avec des effectifs sur place d'environ 1200 hommes- soit un renfort d'environ 800 hommes. Le Dixmude est en route avec 350 hommes à bord et du matériel. Le calendrier de l'intervention est conditionné au vote d'une résolution par le Conseil de sécurité des Nations unies, afin de donner un cadre légal qui se fera sous chapitre VII - c'est-à-dire de manière robuste.  Le 3e RPIMa,  et le 8e RPIMa sont concernés, mais aussi le  1er REC, qui a déjà réservé quelques moyens, tout comme le 1er RIMa, pré-positionné, lui, au Tchad. Vue l'étendue à couvrir en RCA, les chasseurs (qui restent engagés à N'Djamena au profit de Serval et d'Epervier) et avions de transport seront aussi incontournables, tout comme les CPA, capables de les guider ou de les faire poser un peu partout où on aura aussi besoin d'eux. Rien de bien neuf, on fera avec ce que l’on a comme au Mali où nos moyens sont toujours aussi sollicités.  ( source le  Mammouth et  Secret Defense)

Paradoxe, depuis l'élection de François Hollande, nos opex en dépit du retrait d'Afghanistan n'ont jamais été aussi importantes..

 

esdpa-2-French-Navys-Dixmude.jpg
Le Dixmude



23/11/2013
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 861 autres membres