Transport aérien militaire: Une ère nouvelle s'annonce - Défense actualités geopolitique

ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Transport aérien militaire: Une ère nouvelle s'annonce

 

 

 

Selon le général Denis Mercier,  chef d'état-major de l'armée de l'air française,  deux A 400M avec deux transporteurs-ravitailleurs MRTT auraient permis de projeter au Mali en huit heures tout le matériel dont il a eu besoin au début des opérations en janvier. Ce qui aurait évité à la France de demander l'aide des ses alliés pour acheminer son matériel au Mali.

 

L’A400M comme le MRTT sont indispensables à notre capacité de projection adaptée aux engagements actuels et prévisibles de nos  forces. Dans l’attente du MRTT, qui est un avion ravitailleur et de transport (La France achètera 14 avions ravitailleurs à Airbus Military, filiale d'EADS, à partir de 2013, a promis le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian ).. L’A400M Grizzli, se veut être à la charnière du transport tactique et stratégique. Sa vitesse de croisière est de 780 km /h son rayon d’action à vide est de 8700km, 6350 km avec une charge de 20t et 4535 km avec une charge de 30t,  37 tonnes sur 3.300 kilomètres, il peut effectuer des posers d'assaut comme le Transall sur des terrains non préparés.  Il est aussi conçu pour larguer des parachutistes des forces spéciales à 12.000 mètres d'altitude ou ravitailler en vol deux avions ou deux hélicoptères..  C’est la base d’Orléans qui recevra le premier Grizzli.

 

C’est donc avec un décalage d’un trimestre qu’Airbus Military livrera cette année comme prévu trois appareils à la France et un à la Turquie, en septembre. Mais  depuis le début du projet,  l'A400M a accumulé quatre ans de retard et a dépassé son budget initial de 6,2 milliards d'euros, soit d'environ 10%.  Ce constat de dépassement de cout et de délai vaut pour quasiment tous les projets majeurs, que ceux-ci soient européens, américains ou russes, pour n’évoquer que les  nations cadres, capables de concevoir et de construire des  avions de nouvelle génération.

 

 

L'A400M a été commandé à 174 exemplaires, y compris par la Malaisie, son premier client à l'exportation. Airbus military espère en exporter 400 de plus dans les 30 prochaines années, avant tout dans le Golfe et dans la zone Asie Pacifique.

A titre de comparaison, le C17 Galaxy de Boeing est un avion stratégique de 60 tonnes d'emport, l’AN 124  transporte 120 t  à 4 800 km, 80 t  à  8400km. Le Grizzli ne remplace donc pas totalement les avions de transports stratégiques de type C17 et An 124 dont nous aurons toujours besoin..

 

Quatre autres appareils sont sur la chaîne d'assemblage de San Pablo Sur, à côté de l'aéroport de Séville. Dix avions doivent être livrés en 2014. La production montera progressivement pour se stabiliser à 30 appareils par an.

Le premier A400M destiné à l'armée de l'Air revêt le numéro de série MSN 7. Trois autres A400M seront livrés par Airbus Military en 2013. MSN 8 doit être livré à la France en juillet, suivi de MSN 9 destiné à la force aérienne turque en septembre, puis MSN 10, de nouveau destiné à la France, en décembre prochain. Airbus Military prévoit ensuite de livrer 10 A400M en 2014.

Parallèlement, après des négociations tendues et  quelques bras de fer avec la direction générale de l'armement (DGA), Airbus Military a enfin signé avec l'Organisation conjointe de coopération en matière d'armement (OCCAr) le contrat de soutien des premiers A400M destinés à l'armée de l'air française. Un contrat d'une durée de 18 mois, qui servira de laboratoire au contrat de soutien global des appareils français et britanniques. C'est le patron d'Airbus Military, Domingo Ureňa-Raso, qui a signé le contrat.

 

Une nouvelle ère du transport militaire s’annonce pour nos armées. La cible à atteindre est de 50 exemplaires pour remplacer nos 53 Transall C160F à bout de souffle et  nos 29 Transall C160NG…

 


 



16/02/2013
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 898 autres membres