ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos d'Israël

 

 

 

 

La déstabilisation du Moyen Orient suite aux « révolutions » récentes du monde arabe m’amène à réfléchir sur quelques évidences..   Israël, un pays grand comme deux fois la Corse de 600 km de longueur environ et dont la largeur maximale ne dépasse pas 60 km, peuplé en 2010 de 7 619 600 habitants, parmi lesquels 76 %  sont de religions juives soit 5 750 900 habitants et 20 %  qui appartiennent à la communauté arabe (1 555 300 habitants) (principalement musulmans, avec une minorité chrétienne), auxquels il faut ajouter 313 500 nouveaux immigrants qui sont enregistrés au Ministère de l’Intérieur comme « non-Juifs » et qui constituent 4 % de la population israélienne, est condamné à survivre sur un territoire encerclé par des pays qui, qu’on le veuille ou non se radicalisent. Seule la Jordanie semble encore stable, mais jusqu’à quand ? En 2005, 9 300 immigrants provenaient des ex-pays de l’URSS, 3 700 d’Ethiopie, 3 000 de France, et 2 600 des Etats-Unis.

C’est donc un pays complexe,  de culture multiple profondément marquée par une histoire faite de rejet et de pogrom, sans oublier la shoah. . Cette population est contrainte à la survie et considère le pays comme une terre promise.. Chaque arbre planté par un enfant est une victoire sur leur propre histoire, et le désert, car ce n’est qu’un désert, s’est miraculeusement, mais est-ce un miracle ? Par le travail et l’imagination,  couvert de plantations là où ne pouvaient survivre que des nomades dont la culture séculaire ne reconnait aucune frontière.

 

Il n’y a donc pas de culture israélienne en tant que telle,  il y a une culture juive, arabe et chrétienne dans  un Jérusalem qui en est le symbole.. Là où poussent des églises poussent des mosquées là où le temple fût détruit le temple est un espoir pour ceux qui se réclament du judaïsme. Les Israéliens reconnaissent en Jérusalem leur capitale, mais elle n’est que la capitale des croyances au monothéisme..  Tel Aviv est la seule  capitale officielle reconnue internationalement. Et pourtant la Knesset est à Jérusalem proche d’une Menora monumentale offerte par les Britanniques symbole de la survie de ce pays. 

 

Son économie, il faut le rappeler est très avancée industriellement et technologiquement, et situe ce petit pays au 22e rang mondial selon l’ONU, et au premier rang des pays du Moyen-Orient et au troisième rang en Asie.

Il n’y a pas de miracle, sans volonté, Israël arrive en tête au classement mondial en matière de dépenses annuelles pour la recherche et le développement avec un taux de 4,7 % de son PIB. Les financements de cette recherche proviennent principalement du privé contrairement aux autres pays développés. Cela devrait nous faire réfléchir, nous quoi avons tendance à donner des leçons au monde entier.

 

Quant à son armée, Tsahal (pour Tsva Hagannah LeIsrael, Force de défense d’Israël), elle est constituée d’un corps de réservistes, basé sur un service national de 3 ans pour les hommes et de deux ans pour les filles, seul les Arabes ne sont pas contraints à l’effectuer mais peuvent se porter volontaires et dans ce cas accèdent à un certain nombre d’avantage. Tsahal possède un  armement moderne, efficace, développé en grande partie en Israël par des sociétés comme Elbit Systems ou Israeli Military Industries. Les chars Merkava sont réputés comme faisant partie des meilleurs du monde,  les drones que nous avons achetés, une marine basée sur des patrouilleurs rapides et armés de missiles, sans oublier les missiles balistiques, les radars et les véhicules et les  chars adaptés aux conflits locaux. Les  

États-Unis sont le principal fournisseur après que la France ait décidé un embargo pour préserver une politique pro-arabe initiée par de Gaulle.  Tsahal possède environ 750 avions de chasse dont la plupart sont des F-15 et F-16 et envisage de se procurer des F-35.. sot 2 fois et demi la capacité de l’armée de l’Air française.

 

Les exportations israéliennes d'équipements de défense avaient atteint en 2006,  4,8 milliards de $ de nouveaux contrats, dont plus d'un milliard pour les Etats-Unis, ce qui représentait  900 millions de $ de plus qu'en 2002. Israël est le 4e exportateur d'arme au monde, après les USA, la Russie et la France (avec respectivement 12,75, 7,9 et 7,4 milliards de $), soit 10% du marché mondial.

 

Cela démontre s’il était nécessaire, que le discours de certains pays arabes qui inscrivent la destruction d’Israël dans leur constitution est tout simplement inimaginable.. Un conflit entre Israël et l’Iran entrainerait sans aucun doute un conflit avec les États-Unis et le reste du monde. Il serait alors intéressant de connaitre quelle serait la position de la France, avec son incapacité désormais flagrante de choisir en toute liberté sa politique internationale, car il ne suffit pas de s’agiter pour devenir audible. La crédibilité est aussi affaire de moyens.

 

 

 

Pays ne reconnaissant pas Israël

 



28/09/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 995 autres membres