ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos d'un discours de Robert Gates

Robert Gates, vendredi à Bruxelles s'est plaint d'un déclin militaire de l'Europe.

«Si l'actuel déclin des capacités militaires européennes n'est pas stoppé voire renversé, les futurs dirigeants américains - ceux qui n'ont pas connu comme moi l'enseignement de la guerre froide - risquent tout simplement de conclure que le retour ne mérite pas l'investissement des États-Unis dans l'Otan»,

Cet avertissement, est loin d’être gratuit. Gates a servi trois présidents couvrant toute la palette de la politique étrangère américaine : George Bush le père comme patron de la CIA, puis George W. Bush et Barack Obama en tant que chef du Pentagone..

Selon Jean Jacques Mevel du Figaro : L'impatience américaine vise plutôt la vingtaine d'alliés sur 28 qui refuse de se mouiller en Libye. Robert Gates s'était montré encore plus incisif mercredi, dans le huis clos du Conseil de l'Atlantique, en pointant du doigt l'Allemagne et la Pologne, absentes du théâtre libyen, ainsi que la Turquie, l'Espagne et les Pays-Bas, présents mais sans ouvrir le feu. «Parmi ceux qui sont en spectateurs, le problème n'est pas qu'ils ne veulent pas participer, mais tout simplement qu'ils ne peuvent pas», dit-il. Seuls cinq pays de l'alliance consacrent à leur défense les 2 % du PIB préconisés par l'Otan : Les États-Unis, la France, le Royaume-Uni, la Grèce et l'Albanie.

 

De mon point de vue, cela ne fera pas avancer grandement les choses, l’Allemagne a renoncé à jouer un rôle politique important sur la scène internationale, en concentrant son talent et ses forces sur l’aspect économique. Les Pays Bas font ce qu’ils peuvent et c’est un mauvais procès que Gates leur fait là. Quant aux autres ils jouent la carte de l’opportunisme avec une économie exsangue. Mais les Américains n’ont-ils pas par leur politique d’exportation d’armement acculé l’Europe a un rôle mineur. Epuisant du même coup leur plus fidèle allié la Grande-Bretagne qui se trouve avec un outil de défense à bout de souffle après l’Irak, l’Afghanistan et désormais la Libye.  (à suivre) L’Amérique serait-elle Mars et l’Europe Vénus ?  



13/06/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 996 autres membres