ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de BHL

A propos de BHL de la Libye, de son rôle dans cette affaire?  Indignez-vous ! Indignons-nous !  Cela fait du bien.. BHL permet un  je ne sais quoi d’exaspération et d’outrance envers lui C’est une affaire de chemise, blanche et dégrafée sur un torse que l’on devine velu.. Un mâle donc.. BHL a des idées, y compris sur DSK, vous avez remarqué,  il est de ces personnages qui ont droit à des abréviations.. DSK, BHL, difficile de dire dG pour de Gaulle, Donc BHL le 17 mai 2011 a pris la défense de DSK, en ces termes : « le Strauss-Kahn dont je suis l’ami depuis vingt cinq ans et dont je resterai l’ami, ne ressemble pas au monstre, à la bête insatiable et maléfique, à l’homme des cavernes, que l’on nous décrit désormais un peu partout : séducteur, sûrement ; charmeur, ami des femmes et, d’abord, de la sienne, naturellement ; mais ce personnage brutal et violent, cet animal sauvage, ce primate, bien évidemment non, c’est absurde » BHL est fidèle en amitié, ce qui rend parfois C.. BHL est d’actualité, il a un avis légitime sur tout.. Il fait partie comme le dirait feu Coluche de ceux qui ont un avis autorisé. Car BHL ne doute pas, il affirme, il est donc mûr pour conseiller au plus haut niveau. BHL est un publicitaire,  il soigne son image, sa mise en scène, son look branché. BHL est philosophe, écrivain, grand reporter d’ailleurs dès son plus jeune âge,  il profite d’un voyage au Mexique pour écrire en 1969: « Mexique, nationalisation de l'impérialisme » dans la revue les Temps Moderne: article d’intellectuel fait pour les intellectuels et dont personne ne se souvient. Bernard ne fut jamais Bernard, il est né BHL. Il fait partie dès 1976 du groupe des experts au service de la Mitterranderie, et Mitterrand écrit de lui :  "« J’ai connu Bernard-Henri Lévy alors qu’il venait d’entrer à Normale supérieure. Je me flatte d’avoir pressenti en ce jeune homme grave le grand écrivain qu’il sera. Un danger le guette : la mode. Mais la souffrance, amie des forts, le sauvera. Tout l’y prépare. Je ne m’inquiète pas de ce goût de plaire qui l’habite et l’entraîne aujourd’hui hors de son territoire. Quand il s’apercevra qu’il possède en lui-même ce qu’il cherche, il reviendra à sa rencontre » BHL courre donc après Bernard qui courre après BHL et il finira n’en doutons, pas par se rencontrer».  BHL est un optimiste, il croit, je cite : «  à une providence laïque » qui mènerait les hommes vers une « Société bonne » méthodiquement « épurée » de ses éléments « corrupteurs. BHL commet parfois dans ses ouvrages quelques erreurs historiques mais qui pourrait lui en vouloir ?   Bref BHL m’exaspère, mais il a fait pour Sarkozy  et la Libye ce qu’il avait  fait pour Mitterrand et Sarajevo ?  Bref, BHL se Dombasilise, BHL se nombrilise,  BHL se BHL et m’épuise. 



30/11/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 993 autres membres