ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de notre capacité blindée.. Suite 2

Oui skcinreud et patriote inquiet, nos interventions ont fait taire, momentanément,  les pourfendeurs de blindage qui continuent à croire que les opérations présentent et futures se mèneront toujours liquette au vent et sabre d'abordage.. Je respecte infiniment l’infanterie, mais celle-ci a de plus en plus besoin d’appuis y compris d’appuis directs.. Les AMX 10RC font du bon travail en Afghanistan, on n’en parle jamais.  C'est d'autant plus curieux que les mêmes, qui condamnent le char, qui a un canon, l’aurait-on oublié ?  réclament une protection accrue pour leurs Vab et autres VBL dans lesquels ou derrière lesquels, en cas de coup dur il est conseillé de se réfugier..

 

Oui, nous aurions du conserver des d’AMX 30 B2 beaucoup plus efficaces dans le combat urbain grâce au débattement de son canon de 20, avant de se lancer dans une adaptation, hors de prix pour le combat en ZUB du Leclerc. Nos concepteurs avaient dû oublier que l’Europe était aussi un « peu urbanisée » et que les combats selon toute vraisemblance pouvaient avoir lieu en ville.. Y compris face au pacte de Varsovie.  Oui on se demande pourquoi nous nous lançons systématiquement dans la course à un armement toujours plus sophistiqué et de moins en moins simple pour un coût d’entretien exponentiel.. Oui nous, qui avons traîné nos rangers savons que la qualité ne remplacera jamais le nombre d’autant plus que le nombre n’est pas opposé à la qualité lorsque l’on sait faire évoluer un système d’arme prévu pour durer 40 à 50 ans.. Certaines armées et non des moindres savent faire du neuf avec du vieux.. Tsahal par exemple.. Ou savent faire évoluer leur matériel, l’évolution des chars russes que ce soit la lignée Karkhov ou Oural est un exemple à cet égard. Je persiste et signe, le conflit Afghan ne doit pas faire oublier les risques de confrontations majeures dans lesquels nous serions engagés.. Quant  au transport du Leclerc, nos capacités sont suffisantes pour déplacer en instantané l’équivalent d’un bataillon, le problème est qu’aujourd’hui sauf en concentrant nos efforts nous n’arriverions pas à déplacer suffisamment de Leclerc pour en constituer un.. 

Le mieux est l’ennemi du bien, le Leclerc prouvera son utilité, si on ose l’engager où il s’averra nécessaire de le faire, et tout à coup certains redécouvriront l’utilité des chars au sein de Groupements tactiques cohérents, en tant qu’arme de la décision et  de la vitesse d’exécution. 



17/01/2010

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 941 autres membres