ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de l'Afghanistan.. Comparaison n'est pas raison..


Comparaison n'est pas raison... Lorsque Бори́с Все́володович Гро́мов .. Boris Gromov a fermé la porte de l'Afghanistan derrière lui, alors que le dernier BTR 60 PB franchissait le pont de l'amitié entre l'Ouzbékistan, (encore république soviétique) et l'Afghanistan, nous sommes le 15 février 1989, soit quelques mois avant la chute du mur de Berlin. L'Europe vient de subir deux évènements majeurs qui ont concernés directement ou indirectement le monde soviétique: La table ronde Jaruleski-Walesa., et la reconnaissance pour la première fois d'un syndicat libre et indépendant dans un monde socialiste, la perspective d'élection libre pour le mois de juin.. Le scellement de la non-intervention des soviétiques hors de leurs frontières, nous étions pourtant passés tout près ( voir mon livre Vostok) Et une catastrophe majeure: Tchernobyl qui a définitivement démontré, a la fois, (ce qui n'est pas paradoxal) que des soldats pour le plupart réservistes et des ouvriers, mineurs, désignés et volontaires mêlés, savaient donner leur vie pour un combat dans lequel aucune société occidentale n'aurait été capable de s'engager, faute de moyens suffisants à l'exception des États-Unis. Et l'immense constat d'une société bâti sur la manipulation, l'incompétence et le mensonge..


Quelques mois encore et ce sera la chute du mur de Berlin.. Derrière cette porte qui se referme: l'URSS et ce sera son premier combat hors de ses frontières depuis la seconde guerre mondiale et le dernier laisse un état laïque.. Cela peut choquer, mais c'est ainsi.. Un état corrompu, socialiste à la mode soviétique mais cohérent par rapport aux objectifs..En 1979, Nour Mohammad Taraki, est assassiné avec l'aide des forces spéciales soviétiques par Hamin, qui interviennent alors que l'occident mange la dinde de Noël pour reprendre le contrôle des zones rebelles (Sud-Est du pays principalement). La conséquence est immédiate, une résistance se met en place face à un occupant soviétique qui ne s’attendait pas à une telle réaction et peu préparé à un tel conflit.

de nombreux combattants issus de divers pays (Algériens du Gia, Bosniaques, Philippins, Saoudiens, Palestiniens, Égyptiens, quelques Européens d'origine maghrébine) se joignent aux Moudjahidines. L'occident dans sa grandeur d'âme souvent manipulé par l'agit-prop de la CIA, s 'enflamme et soutint cette action.. L'affreux soviétique, l'ignoble occupant qui doit d'être bouté hors d'Afghanistan, si les raisons en sont nobles, les objectifs poursuivis et le moyens d'aide mis en œuvre par les américains le sont moins. .


En 1986, Nadjibullah remplace Karmal.. Gorbatchev est en place et applique sa politique de Pérestroïka, la conséquence, et que l'aide apportée à la fois aux troupes soviétiques et aux Afghans n'est plus à la hauteur..L'URSS est en rupture de paiement.. Les Talibans, soutenus par les États-Unis financièrement et militairement par l'intermédiaire du Pakistan, ont la sympathie de l'occident qui ferme les yeux sur leur fanatisme, les sort réservé aux femmes, etc... Comparaison n'est pas raison, aujourd'hui les occidentaux dont nous sommes sont entrainés dans une guerre dissymétrique dans laquelle le coût de la dissymétrie est entièrement supportée par notre choix tactique et politique..


L e 27 septembre 1996, les Talibans prennent Kaboul, la secrétaire d'État Madeleine Albright déclare alors que « c'est un pas positif » , et les fondamentalistes s'emparent dès lors du pouvoir, leur objectif est d'instaurer « le plus pur État islamique du monde », fondé sur une stricte application de la charria....émanation du soufisme le plus radical.. Qui continue à être enseigné dans les écoles islamiste d'Asie et probablement d'ailleurs..


9 septembre 2001 assassinat de Massoud le seul qui résiste encore aux talibans. Le 11 septembre et l'attentat contre les twins-towers font alors changer radicalement de politique aux américains. Le mal a changé de camp..


Alors comparer notre situation actuelle de tentative d'Afghanisation, avec celle qui fût menée par les soviétiques relève d'un raccourci.... Raccourci... Nous allons encore mourir pour l'Afghanistan, faute d'alternative, mais attention de ne pas une nouvelle fois se tromper de cible..



27/01/2010

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 940 autres membres