ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de la 13°DBLE: Lettre au ministre de la défense

13ème DBLE : une lettre de la fille du lieutenant-colonel de Sairigné à Alain Juppé  (publiée sur Secret Defense) http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/

"Cher Alain,


Je crois bien que c'est la première fois de ma vie que j'écris à un ministre, et ma plume tremble d'autant plus qu'il s'agit d'un véritable ami. Si je l'ose cependant, c'est parce que je suis sûre de ton indulgence et que je suis boulversée par la nouvelle que je viens d'apprendre du risque de défiguration de la 13.


La 13, c'est à dire la 13e Demi-brigade de Légion étrangère, est le régiment que commandait mon père quand il est mort pour la France en Indochine, quatre mois avant ma naissance. Et c'est le régiment dans lequel il a fait toute la guerre, de Narvik à la Libération, en passant par l'Afrique, l'Erythrée, Bir Hakeim, El Alamein, la Tunisie, l'Italie, le débarquement et la victoire.


 

J'ai appris, en particulier par le professeur François Jacob, Chancelier de l'Ordre de la Libération, le départ prochain de la 13e Demi-brigade de Djibouti pour un avenir très incertain.


En cette année où l'on a largement célébré l'anniversaire du 18 juin 1940 et le courage des premiers compagnons du Général de Gaulle, au point d'en oublier presque la débâcle de nos armées, sais-tu qu'en juin 40 la 13 fut la seule formation de l'armée française, oui, la seule, à rejoindre la France Libre du Général de Gaulle ? Elle fut ainsi la première unité constituée des Forces Françaises Libres. C'est elle qui marquera, grâce au brillant fait d'armes de Bir Hakeim, le grand retour de la France dans la guerre, et qui plus tard donnera à l'Armée beaucoup de ses chefs : Messmer, Simon, Bollardière, Monclar etc.


Comme je sais ton attachement, depuis toujours, au Général de Gaulle, je voudrais te demander de prendre en compte tout ce qu'a représenté pour lui ce régiment, qu'il a fait Compagnon de la Libération, et tout ce qu'il représente dans l'Histoire : l'engagement, le choix de la liberté et de la résistance, le choix de l'honneur et de l'espoir, lorsque tout était désespéré. N'est-ce pas un régiment qui doit servir d'exemple ? N'a-t-il pas mérité de conserver son intégrité, dans la nouvelle mission qui l'attend ?

Tu me trouveras peut-être trop passionnée, et je t'en demande pardon. Mais je vis cet effacement de la 13 comme celui d'un passé qui m'est d'autant plus précieux qu'il m'a été dérobé un matin de mars sur la route de Dalat en Indochine.

Je suis sûre que tu sauras trouver pour elle un rôle à sa hauteur."

 

Mon commentaire:

Oui bien sûr, c'est un cri du cœur, mais combien d'unités aujourd'hui disparues auraient mérité un tel élan, la liste en est si longue que je ne sais par laquelle commencer. Sans parler des unités discrètes de l'armée de l'ombre, la MMFL par exemple qui fût simplement dissous et oubliée, je pourrais dire bafouée jusqu'à supprimer le journal de marche et opération  comme si renseigner derrière le rideau de fer représentait une gêne pour les imbéciles qui en ignorèrent jusqu'au bout son existence. Alors oui, je le dis Guillemète de Sarigné a un avantage celui de tutoyer le ministre en place, ce que je ne puis faire pour simplement indiquer que le ministre des anciens combattants sollicité par la poignée d'hommes que nous sommes, n'ont pour tout viatique qu'une fin de non recevoir pour simplement reconnaître que nous fûmes des soldats de l'ombre qui risquèrent ce qui coûtent si peu cher aux yeux de nos énarques,  notre peau.   Alors battez-vous, vous risquez d'avoir plus de chances que nous-mêmes, battez-vous pour le prix du sang soit reconnu comme le prix de la simple dignité des hommes.  

 



24/12/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 976 autres membres