ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de la PESD

Si La PESD, est  une composante de la politique étrangère et de sécurité commune (PESC), elle ne pourra réellement se concrétiser que dans la mesure où l’Europe parlera d’une seule voix dans le domaine de la politique étrangère et de la sécurité. Or aucune des conditions n'est à ce jour réunie pour une  Europe qui reste un conglomérat de pays certes liés de fait, mais dont les intérêts restent encore extrêmement marqués et différenciés par  l’histoire. Or deux pays en Europe se sont dotés de l’arme nucléaire, La France et la Grande-Bretagne. Ces deux pays possèdent la capacité de riposter à une attaque majeure dirigée contre eux et mettant en péril leurs  intérêts vitaux, mais aussi donnent aux autres, de fait, une couverture nucléaire par simple extension.  Une agression nucléaire contre l’Allemagne nous mettrait autant en péril qu’une agression directement dirigée sur la France. Mais aucun des pays, démunis de nucléaire, ne participe de manière significative à un effort commun européen de défense. Pire, ils ne donnent aucun signe de solidarité européenne dans l’achat des armements majeurs.. L’avion qui a remporté le marché du siècle en Europe est un avion américain,  le  F16;   la participation au programme F35 met à sec les budgets de recherche des pays en faisant partie. La PESD est un leurre.  Elle se résume en l'état actuel des choses, à la possibilité pour l'union européenne de participer à des opérations de maintien de la paix. Certainement pas à construire ni un outil industriel, ni une force significative face aux dangers de ce monde.. L’Allemagne reste les yeux fixés vers l’Europe centrale. C’est un pays continental. La Grande-Bretagne ne peut se dissocier de son allié américain et ne se résoudra jamais à admettre notre supériorité dans le domaine aéronautique et de l’Espace.  Quant à la France, pays européen perdu  dans ses rêves méditerranéens,  africains et arabes elle est schizophrène et  pense qu’elle peut encore être un pays d’influence mondiale, sans s’en donner les moyens, et néglige ses atouts majeurs dans toutes les mers du monde. La PESD existera lorsque existera un gouvernement européen ce qui demandera l’abandon des souverainetés nationales. Dans un avenir proche cela paraît inaccessible et d’ailleurs est-ce réellement souhaitable ?

 

 

  

 



04/12/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 976 autres membres