ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de nos morts

J’avais, il y a quelques temps, souligné que l’annonce du retrait des alliés allait rendre la position des nos troupes plus délicates.

En effet, et ce n’est là qu’un épiphénomène, la population qui comprend que nous allons la laisser seule, face aux extrémistes et autres talibans, à tout intérêt à coopérer avec les futurs maîtres du pays, et à leur donner des gages de soumission et de coopération… Désormais pour sauver leur peau la frange de population dite  « ouverte et favorable » devra se soumettre ou mourir. Les  talibans sont désormais comme des « poissons dans l’eau », nous avons beaucoup, beaucoup de soucis à nous faire. Ces morts et blessés (73 morts au moment où j’écris) risquent de n’être que l’avant-garde d’autres morts et blessés pour un résultat désormais acquis. Celui du retour de l’Afghanistan dans l’état où nous l’avons trouvé ! Sommes-nous encore capable de gagner une seule des guerres dans lesquelles nous nous engageons ? La question n’est pas si iconoclaste que cela et demande une réflexion approfondie. Nos pays désormais englués dans une crise financière et morale sans précédent doivent se poser le problème de la défense de leurs idéaux fondamentaux. Le risque de retrait frileux dans notre pré-carré n’a jamais été aussi prégnant. J’attends vos commentaires…

 



12/08/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 923 autres membres