ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

À propos de surprise stratégique

 

 

Babel-Ligne-droite.jpg
à lire https://lignedroite.club/a-droite-contre-le-mondialisme/

 

 

 

Les tensions en Méditerranée Orientale et sur le continent est-européen sur fond de crise mondiale due à la covid est l’exemple parfait de la fausse surprise stratégique face à laquelle nos gouvernants se retrouvent désarmés.

L’excuse de la surprise est irrecevable, les pandémies étaient prévisibles, sans remonter aux grandes pandémies du siècle dernier, grippe espagnole (1), grippe de Hong-kong (2), le SRAS (SARS, Severe Acute Respiratory Syndrome CORona Virus) fut observé pour la première fois en 2002 en Chine dans le Guandong, mais à cette époque, les frontières avaient encore une raison d’être et l’épidémie ne se répandit que dans 30 pays asiatiques.  

Si la « grippe espagnole », apparue en Chine dans la région de Canton, est partie du canard et est arrivée à l’homme via le porc, le H1N1 a son origine au Mexique, probablement à Perote (Veracruz), dans l’élevage industriel de la Gloria. La covid 19 quant à elle, manipulation génétique ou pas, est issue du pangolin et de la chauve-souris.

 

Ces phénomènes sont connus, la plupart de ces virus sont d’origine animale (tout comme EBOLA) et se transmettent à l’homme qui ne possède aucune défense immunitaire jusqu’à la découverte d’un vaccin.

Certains spécialistes l’avaient prévu, (tout comme je reste persuadé qu’un danger terroriste NRBC est possible lire « Piège au Levant ») et la responsabilité de nos gouvernants dans l’impréparation face à une telle crise est évidente.

 

Elle relève de plusieurs facteurs mais essentiellement d’un aveuglement doctrinaire imposé par les adeptes d’un néolibéralisme forcené qui, selon eux, nous mènerait tout droit vers un monde idéal, où le nationalisme serait banni et le multiculturalisme un ordre nouveau, gage de paix. On sait ce qu’il en est vraiment.  

Ce projet suicidaire ne nous apporte pour l’instant que le pire, immigration déraisonnée, perte des repères culturels, violences, déclassement, appauvrissement, soumission.

 

Cette même vision imbécile a déjà détruit notre outil productif et créé un sous-emploi impossible à réduire, conséquence d’une délocalisation géographique vers les pays pauvres afin de produire à bas-prix des produits consommables par les pays riches. Le problème est que dans les pays dits riches les populations s’appauvrissent et consomment moins et les pays dits pauvres deviennent riches essentiellement les pays asiatiques dont la Chine qui désormais devra détrôner les Etats-Unis pour créer un espace suffisant à leur puissance.

 

Notre soumission est désormais réelle, la crise de la covid est exemplaire, sans médicaments, sans masques, sans tests, (car nous ne produisons plus rien) nous avons été contraints de paralyser notre pays en sacrifiant notre économie.  Il est probablement insensé de croire que notre système bancal se rétablirait à nouveau comme avant grâce à l’endettement, un jour, ils nous couperont les vivres.

 

En réalité, nous sommes sous perfusion, quasiment moribonds, nos « sachants » qui nous ont emmenés dans cette impasse sont tétanisés par la peur, et n'ont plus d’échappatoires, sinon en rajoutant de la peur à la peur surenchérissant sur le principe de précaution, afin de tenir les gens sous la menace d’une seconde vague, à la fois en les déresponsabilisant et en les sanctionnant. Le port du masque est un prétexte commode, la menace d’un second enfermement permet mettre un couvercle sur la marmite qui bout, elle finira par exploser.

 

Pire, dans le domaine de la défense, nous avons aussi fabriqué notre affaiblissement, aucune illusion à se faire,  nous ne sommes pas prêts pour un conflit en Europe, nous ne pouvons même pas peser contre les appétits d’Erdogan. Nous reculerons devant ses exigences, nous sommes face aux crises à venir plus désarmés (au sens propre comme au figuré) que nous l’étions en 1939 face aux nazis, car l’ennemi est déjà en place chez nous et attend l’arme au pied son heure.  

 

Dans ce domaine de la défense sur lequel je reviendrai bientôt, il n’y a pas non plus de surprise stratégique. D’ailleurs, pour rebâtir un outil de défense crédible il nous faudra au moins dix ans. Nos grands chefs militaires le savent ainsi que nos politiques qui sacrifieront tout pour sauver une paix intérieure comme extérieure illusoire. Au bout du bout, nous aurons du sang et des larmes.

Il est temps de penser aux Français,  à la France et de revenir au patriotisme.

 

Pour cela, des réformes drastiques seront nécessaires, dans le domaine de l’éducation, du maintien de l’ordre, de la justice, de la défense, car notre démocratie est à bout de souffle et ne peut plus attendre.  

Dans deux ans et demie, si nous arrivons jusque-là, une élection majeure se dessine, je prendrai mes responsabilités en indiquent clairement à qui je ferai confiance, il ou elle, devra avant convaincre et cette fois-ci ce ne sera pas un chèque en blanc.  

 

Le temps n’est plus aux discours, mais à l’action.

 

Roland Pietrini

 

(1)    Il y a 100 ans, en 1919  un virus grippal décimait jusqu'à 50 millions de personnes en l'espace de quelques mois.

(2)     la grippe de Hong Kong a provoqué le décès d'un million de personnes dans le monde entre 1968 et 1970.



29/08/2020
29 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1162 autres membres