ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos des cendres de Bigeard (réactualisé)

 

Le porte-parole du ministère de la Défense, le général Martin Klotz, a confirmé ce matin 8 novembre: que "le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian présidera la cérémonie de ce transfert, qui se fait à la demande de la famille et de la fondation Bigeard". En septembre, un communiqué du ministère de la Défense traçait un portrait lyrique de Marcel Bigeard : "Bien plus qu’un chef, le général Bigeard, était un meneur d’hommes. Celui vers qui les regards se tournent naturellement dans les moments les plus difficiles ; celui qui cultive le goût de l’exigence et de la « belle gueule », celui qui enseigne que pour « être et durer » il faut être souple comme le cuir et trempé comme l’acier."

 

 

A propos de Bigeard et de ses cendres :

 

 

Une information tirée  de Nice-Matin démontre que même mort, des personnages d’importances restent aux yeux de certains, comment dire ? Encombrants. Il est en effet prévu que les cendres du général Bigeard « meneur d'hommes » comme dit le ministère de la Défense, soient transférées au mémorial national des guerres en Indochine de Fréjus, où reposent plus de 20 000 militaires.

 

Or une pétition circule pour écarter cette possibilité.. On se souvient du souhait de Bigeard,  celui que l’on répande ses cendres au-dessus de Dien Bien Phu, mais les autorités vietnamiennes s’y opposent. Il en était de même pour le transfert de ses cendres aux invalides, « plus de 10 000 personnes de toutes opinions et de toutes origines, selon la LDH (ligue des droits de l’homme) s’étaient prononcées contre et le gouvernement avait reculé.

 

Cette même LDH, se joint donc à l’(ANPNPA), Association Nationale des Pieds-Noirs Progressistes et leurs Amis (ANPNPA):  (association, crée en novembre 2008, qui entend contribuer à faire connaître la réalité du régime colonial imposé à l'Algérie. Elle entend montrer que des pieds noirs ont dénoncé dès à l'époque, les injustices de ce régime dont ils étaient parfois eux-mêmes victimes, et manifester leur solidarité avec le peuple algérien) Jacques Pradel en est son président. Son C.V précise qu’il est issu d'une grande famille de colons, qu’il arrive en France à 17 ans, dans les jours qui ont suivi la signature des accords d’Evian. Enfant de Tiaret, il est devenu directeur de recherche en génétique au CNRS et militant de gauche.. Pour le reste mystère.. Quel besoin impérieux y’a-t-il de militer ainsi 50 ans après la guerre d’Algérie ? S’il n’y avait pas derrière tout cela une volonté de manipuler et de présenter l’histoire de manière partisane ? 

 

Ce personnage donc respectable, faisant partie de l’intelligentsia gaucho-intellectuelle  (pléonasme) de notre belle France s’exprime donc en ces mots à propos de Bigeard :  je cite « un baroudeur sans principes, utilisant des méthodes souvent ignobles » Il a «laissé aux peuples, aux patriotes ( remarque personnelle : patriotes ? patriotes du FLN ? Mais alors les soldats français étaient des ? ) qu'il a combattu, aux prisonniers qu'il a interrogé de douloureux souvenirs » en Indochine et en Algérie. Qu’il est  loin d'être « un héros des temps modernes », et que l'homme symbolise « les pratiques les plus détestables de l'armée française » En un mot : « Bigeard est le prototype de celui qui a organisé la torture. C'était sans doute un militaire remarquable, mais ça me choque qu'on rende hommage à ce sinistre tortionnaire »

Un peu plus de 2 000 personnes ont signé pour l'instant cette pétition.

 

 

 

Or le  mémorial de Fréjus, selon l’association éponyme, est un monument élevé par souscription nationale en 1983, sur le bord de la route nationale n°7 au nord-est de Fréjus qui comprend quatre édifices :  Un monument, qui domine la porte d'entrée, une salle d'information de cent mètres carrés, qui évoque pour le visiteur ce qu'était l'Indochine française, ce que furent les combats de 1940 à 1954. Une nécropole en forme de columbarium, contenant 20.402 corps de militaires et civils morts pour la France et, à titre exceptionnel, 3.618 corps de civils non titulaires de la mention « mort pour la France », venant tous du Viêtnam, Un  mur de 64 mètres de longueur, sur lequel sont gravés les noms des 34.000 morts pour la France. Il faut noter que   de nombreux anciens combattants avaient souhaité qu'à leur décès leurs cendres soient dispersées sur la terre vietnamienne. Devant l'impossibilité de satisfaire une telle demande, il a été créé, près du mur, un "Jardin du Souvenir" dans lequel une plaque a été placée :

 

Que faire donc de Bigeard, en tout cas de ses cendres ? Cela pose donc un  problème. Loin de moi l’idée de vouloir souligner que la vison de la ligue des Droits de l’Homme est une vision parfois marquée par un certain ostracisme envers des patriotes ! ( voir ma remarque plus haut) .. Quant à la croisade de l’ANPNPA, qui sont-ils ? Combien de membres ? Quel but ? Je me demande si quelques arrière-pensées politiques, n’effleurent pas son président. Autre florilège :  réunie en assemblée générale les 6 et 7 octobre, l’Association Nationale des Pieds Noirs Progressistes (1) et leurs Amis s’insurge (les pieds noirs non progressistes apprécieront… ) « contre la décision prise par Jean Yves Le Drian, ministre socialiste de la défense, d’inaugurer à Fréjus une stèle à la mémoire du général Bigeard. Aux yeux de tous les démocrates, Bigeard restera l’apôtre et le praticien de la torture systématisée et de l’assassinat dans les caves obscures de la villa Sésini à Alger, le sinistre inventeur des « crevettes bigeard » lâchées d’hélicoptère les pieds scellés dans un bloc de ciment et dont les cadavres échouaient sur les plages de l’algérois, le tortionnaire qui jamais ne reconnu ni ne regretta ses crimes, de la « disparition » de Maurice Audin à la pendaison de Larbi Ben M’Hidi et au meurtre de milliers d’autres algériens luttant pour l’indépendance de leur pays ».

 

Voilà donc Bigeard élevé au rang de tortionnaire d’Etat, de monstre. Mais que fait-on de sa propre histoire, de la résistance à DBPhu.  Oui !  La torture a existé en Algérie, et personne n’en est fier,  oui, elle a existé,  mais des deux côtés, le célèbre sourire arabe serait-il une tradition acceptable ou yeux de certains ? Et les poseurs de bombes?  Il conviendrait de ne pas avoir une vision de l’histoire partisane.

Et ce qui me gène dans tout cela, se sont ces donneurs de leçons qui ont fermé les yeux sur les crimes de Pol Pot et autres  déportations chinoise ou stalinienne. Bigeard, mérite le droit que l’on se souvienne de lui comme de tant de camarades morts au combat pour la France, ce mot que certains trouvent si difficile à prononcer..  Aimer la France, ce n'est pas nier sa responsabilité dans l'histoire, mais cesser de croire qu'elle est la seule. Cessons de nous repentir et construisons l'avenir, et réconcilions-nous une fois pour toute avec notre histoire, que les jeunes générations n'ont pas choisies. Que ces miltants de l'inconcevable,  qui cultivent sans discernement le passé, se taisent ou parlent, sans manipuler et désinformer le peuple.

 

Je ne suis pas un admirateur aveugle et inconditionnel de vertus militaires sans nuances. J'ai donné. Mais ce que je sais, c’est que ces donneurs de leçons à l’esprit aussi étroit que leur militantisme aveugle n’est pas plus respectable sous prétexte qu’il est de gauche. Je me méfie de tous les extrémismes comme je n’approuve la torture d’où qu’elle vienne !  Cela va sans dire, et encore mieux en le disant!

 

 



04/11/2012
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres