ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de la fronde médiatique de lieutenants

 Ainsi, nous étions peu nombreux à penser qu’un jour, au sein même de l’institution « une poignée de jeunes lieutenants » frais comme des gardons,   à peine sortis du moule, oseraient dans un sursaut anonyme,  donner leur opinion.. Et pire encore puisqu’ils ont des lettres, de la culture et des références, en se réclamant de Marc Bloch qui dénonça dans L’Etrange Défaite,  les raisons, selon lui objectives, de la débandade française de la bataille de France de 1940.

 

Et ne voilà-t-il pas que leur référence serait  habilement de gauche comme le rappelle Etienne Bloch sur son Blog : «  Je crois pouvoir dire que mon père, (Marc Bloch)  était un homme de gauche mais tout autant un homme d'ordre. Je ne sais comment il a vécu le front Populaire, mais par contre je puis affirmer que, dès les premiers jours, il était anti-munichois »

 

Ainsi pourrait commencer un article défavorable à leur action. En rappelant à ces jeunes blancs-becs leur appartenance à un corps dont la vertu cardinale est de n’ouvrir son bec qu’après avoir acquis le droit de ne pas la fermer, c'est-à-dire lorsque le temps a fait son œuvre, c'est-à-dire, lorsque hors de l’institution, il n’y a aucune raison de l’ouvrir et que cela est d’ailleurs illégitime, sauf pour rappeler aux jeunes leur devoir de réserve, c'est-à-dire le devoir de fermer leur gueule.

 

Or ceux-ci ont l’outrecuidance de se mêler de problèmes autres que ceux du mess, qui a d’ailleurs fermé et qui est remplacé par une cantine  où les cuisiniers sont passés maître en réchauffeur de plat industriel et où le préposé surveillant vous rappelle que vous avez droit soit à un yaourt, soit  à un fromage, ou alors vous serez privé de dessert.. Ne voilà-t-il pas que ces "palsambleu" donnent leur avis sur les choix budgétaires! Sur  l’opportunité ou non d’alourdir le fantassin ?   Pire encore, alors que leur carrière aurait pu les préparer à la gestion des cocktails, ils dénoncent le pyramidage des officiers « Des officiers supérieurs sont entretenus dans une inactivité de petits fours" en supputant que ceux-ci ont des loisirs ? Et qu’ils pourraient arrondir leur bedaine en mangeant trop de sucrerie ? Et ne voilà-t-il pas qu’ils s’attaquent à la solde de nos généraux, nos 5500 généraux, mobilisables et fin prêts à monter  ( à Paris) sabre au clair  pour sauver la patrie en danger, c’est d’ailleurs pour cela qu’on les paye, non ?

Alors pourquoi parlent-t-ils ?  Alors qu’ils sont dans une institution qui les protège, les nourrit, les valorise ? «  "c’est parce que la hiérarchie n’a pas intérêt à dénoncer les abus dont elle bénéficie » Alors là je m’étrangle de stupeur ! Comment?  La hiérarchie ne défendrait pas les intérêts des jeunes officiers, alors qu’ils sont l’avenir de la nation et la fierté de l’institution ?

 

Ils pensent ces naïfs que,  au-delà du "manque de moyens donnés à l’armée par l’Etat", "le conservatisme des officiers empêchent toute réforme d’ampleur » Je reconnais là la cinquième colonne dénoncé par Marc Bloch ( C’est bien évidemment faux) je reconnais là de la graine de syndicaliste, je soupçonne même qu’ils ont du avoir un parent communiste..  Ah ! Ces pauvres naïfs,  comme quelques rares anciens qui n’avaient pas internet, ne pensent-ils pas que  "montrer que des efforts de l’intérieur sont également possibles" ?

 

A moins que, ce signe de leur part, ne traduise que leur profond attachement à l’institution, à la défense et à la France et ne dénonce le manque abyssal de communication d’une institution qui s’arqueboute sur un passé qui s’écroule et qui devra être remplacé par un avenir où les acteurs ne revendiquent que ce droit légitime, comme tous les citoyens, celui d’avoir le droit de s’exprimer sur leur propre institution.. A trop vouloir mettre un couvercle sur la lessiveuse, la vapeur finit toujours par s’échapper, avant l’eau de la lessive et le linge..   De la part de ces lieutenants c’est à mon sens plutôt un signe de bonne pensée et de bonne santé, même si certaines de leurs affirmations sont outrancières, elles ont le mérite de poser le débat..  Comment leur en vouloir ? Bravo !

 

 

 

 



07/03/2013
15 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 861 autres membres