ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de Ben Laden

La mort de Ben Laden aura fait coulé beaucoup d'encre ? Acte de vengeance pour les uns, simple justice pour les autres, aucun des commentaires n'est sans arrière pensée.

Je me demande dans quelle mesure il fût un temps où nous avions intérêt à le laisser en vie, sans grand risque, puisque à part quelques discours et menaces gratuites, il était à mon sens hors d'état de nuire...  Il en était tout autrement de la nébuleuse dont il  était la figure emblématique, figure biblique du mal ou du bien selon le côté du miroir où l'on se projette.

 

Son élimination coïncide avec, et cela est troublant, la décision de se retirer du bourbier afghan, elle est concomitante avec les mouvements de libération du Maghreb. Est-ce un hasard ? Je ne le crois pas. Ben Laden disparaît au moment le plus opportun, celui d'une page qui se tourne.. Celle d'un monde où les repères, des plus immondes au plus innocents, sont désormais caduques. D'une certaine façon Ben Laden était le dernier après Staline, Hitler, Pol Pot et d'autres à incarner une vision du monde globalisé dans un rêve de pouvoir, où la confusion entre le bien et le mal, se mêlait. Philosophie de l'amalgame, de l'anarchie, du mensonge et de la violence. Alors, que ce personnage soit ou  non immergé, enterré, brûlé ou dissous n'a aucune importance. Il ne  restera de sa vie et de son œuvre qu'un enchevêtrement des contre- vérités et des victimes innocentes. Il n'est et ne sera ni martyr ni saint il n'est que l'incarnation de la résistance à l'évolution du monde tant sa peur coïncide avec celle des religions radicales, qui font de l'idée de Dieu une orthodoxie  fanatique..         



07/05/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 990 autres membres