ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos des chances du rafale au canada?

 

Ma question : Si le Canada annulait sa participation au programme F35, le rafale aurait-il des chances d'exportation au beau pays  de Jacques Cartier ?

 

Origine radio canada

En  juillet 2010, « Le gouvernement Harper décide d'acheter 65 F-35 Lighting II à Lockheed Martin pour 9 milliards de dollars. La facture avec les coûts d'entretien totaliserait près 16 milliards de dollars. La livraison des appareils est prévue en 2016.

En tout, ce sont 19 entreprises canadiennes qui participeraient à la fabrication de pièces pour les F-35 vendus à travers le monde. Il s'agit notamment d'Avcorp (Colombie-Britannique), CMC Electronics (Ontario et Québec), Composites Atlantic (Nouvelle-Écosse), Goodrich Canada (Ontario), Handling Specialty (Ontario), Héroux-Devtek (Québec), Magellan Aerospace (Ontario), NGRAIN (Colombie-Britannique et Ontario).

Mais et ce n'est pas un poisson d'avril, Un bureau de contrôle des dépenses gouvernementales américain indique que le coût d'achat par le Canada sera plus plus élevé que prévu. Un responsable du Government Accountability Office (GOA) (l'équivalent du Bureau du vérificateur général du Canada) établit le prix que paiera le Canada pour ses chasseurs F-35 à plus de 100 millions de dollars par appareil, au lieu de 75 millions comme l'affirmaient les conservateurs.

En entrevue à la CBC, Michael Sullivan, directeur au GOA, soutient qu'il n'a jamais entendu parler du chiffre de 75 millions avancé par les conservateurs. Selon lui, le gouvernement paiera de 110 à 115 millions par avion.

M. Sullivan soutient ne pas connaître la méthode utilisée par le gouvernement canadien pour arriver au chiffre de 75 millions par appareil.

En mars dernier, devant un sous-comité de la Chambre des représentants, M. Sullivan avait indiqué que le coût prévu pour chaque appareil F-35 que veut acquérir l'armée américaine avait presque doublé depuis le lancement du programme, en 2001. Le prix est passé de 69 millions, en 2001, à 133 millions en 2010. Notons toutefois que le modèle choisi par les États-Unis est plus sophistiqué que celui qu'a choisi le Canada.

Lors du lancement du programme, les États-Unis envisageaient d'investir 233 milliards pour acquérir 2866 appareils d'ici 2035. On parle maintenant de 382,5 milliards pour acquérir 2457 appareils.

M. Sullivan a prévenu que les coûts pourraient encore grimper, car les trois modèles de F-35 sont encore en développement.

Avertissement du directeur parlementaire du budget

Le 15 mars, un rapport (voir

http://www.radiocanada.ca/nouvelles/Economie/2011/03/10/012-f35-cout-avion.shtml :

préparé par le directeur du budget de la Chambre des communes, Kevin Page, concluait que le gouvernement Harper sous-estimait les coûts du contrat.

Le chef du Parti libéral du Canada, Michael Ignatieff, en a rajouté après avoir pris connaissance des propos de M. Sullivan.

« C'est incroyable que l'on reçoive ces informations des Américains », a-t-il affirmé mardi soir.

M. Ignatieff a déjà promis d'annuler le contrat d'achat des F-35 s'il est élu premier ministre.



01/04/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 908 autres membres