ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos du cas Matelly,

  1. 25/03/2010

  2. L'officier ne sera plus gendarme dès ce soir minuit. Si la décision est éxécutoire, il reste des voies de recours auprès du Conseil d'Etat; d'abord en référé puis sur le fond.
  3. Interrogé par nos soins, le commandant Matelly se déclare "surpris et atterré. Surpris par ce qu'après plusieurs mois d'attente,j'espérais que la sagesse l'emporterait. Atterré  par la gravité de la sanction par rapport aux faits qui me sont reprochés".
  4. Courant octobre 2009, un conseil d'enquête de la gendarmerie avait proposé la "radiation des cadres" de cet officier supérieur visé par une procédure disciplinaire pour "manquement grave" à son obligation de réserve. La décision de suivre la proposition de sanction appartenait en dernier ressort au président de la République.
  5. Connu pour ses positions contestataires au sein de la Gendarmerie, très proche du forum Gendarmes et citoyens, Jean-Hugues Matelly est sanctionné pour s'être prononcé publiquement contre le rapprochement police-gendarmerie et le rattachement de son arme au ministère de l'Intérieur. L'officier expliquait s'être exprimé comme chercheur associé au CNRS, ce qu'il est également, au sein du Cesdip, un groupe animé par le sociologue Laurent Mucchielli, très hostile à la politique sécuritaire de Nicolas Sarkozy.
  6. Jean-Hugues Matelly avait pourtant reçu également le soutien d'Alain Bauer, un proche et conseiller du chef de l'Etat, mais cela ne semble pas avoir suffi.
  7. Cette sanction est rarissime. Même si Matelly était assez isolé au sein de la Gendarmerie, elle risque d'attiser les tensions dans un corps qui vit très mal son rapprochement forcé avec la Police.
  8. Cet officier est sanctionné pour s'être exprimé. Dans un contexte bien plus grave, le général de Bollardière n'avait pas été rayé des cadres, à la suite de ses propos dénonçant la torture en Algérie, qui lui avait pourtant deux mois de forteresse. Quant aux officiers de gendarmerie, condamnés au pénal dans l'affaire des paillotes corses, ils n'ont pas fait l'objet de sanctions disciplinaires

Mon Opinion

Je ne suis pas juriste, mais j’essaye de comprendre, « Il est communément accepté, que l'obligation de réserve oblige les fonctionnaires à exprimer leurs opinions de façon prudente et mesurée, de manière à ce que l'extériorisation de leurs opinions, notamment politiques, soit conforme aux intérêts du service public et à la dignité des fonctions occupées. Le devoir ou l'obligation de réserve impose une attitude, un comportement général de modération. Il est aussi admis que plus le niveau hiérarchique du fonctionnaire est élevé, plus son obligation de réserve est sévère ».

 

Ni le cursus de ce fonctionnaire d’Etat à statut militaire, ni le fait qu’il soit intelligent, brillant, cultivé ne paraissent être en cause. Par curiosité je suis donc allé sur le site où se trouve le texte intitulé : La gendarmerie enterrée, à tort, dans l’indifférence générale. Au fait combien de commentateurs éclairés l’ont-ils lu ?  Cet article est co-signé par Jean-Hugues Matelly, Christian Mouhanna et Laurent Mucchielli (CNRS, CESDIP).. Dans cet article du 30 décembre 2008. On y  parle de citoyens « Mal informés en raison des restrictions statutaires de la liberté d'expression » On y parle d’une politique de désengagement de l’Etat et de recul du service public national.. On décrit une gendarmerie qui se couperait définitivement d’un « modèle de police qui assumait le rôle social dévolu à tout individu chargé du maintien de l'ordre et de la sécurité ». On y parle aussi un peu de politique, je cite : « La nouvelle majorité issue des élections de 2002 en profita pour enterrer aussitôt cette police de proximité et entamer le démantèlement de la présence gendarmique, via la création de « communautés de brigades permettant la fermeture périodique des brigades de proximité ». Nulle part n’apparaît l’appartenance de Monsieur Matelly à la gendarmerie, nulle part, mais justement n’était-ce pas là, le coup de trop, après les multiples rappel à l’ordre dont il fut l’objet ? En effet, d’autres tribunes lui furent consacrées : Notamment le 18 juillet 2009 : Pourquoi faudrait-il punir le soldat Matelly ? On y découvre : Que « Radié des cadres, Matelly catalyserait l'ensemble des mécontentements militaires ».. On y découvre aussi que celui-ci catalyse un intérêt qui dépasse la simple opinion divergente exprimée par un militaire chercheur au CNRS certes mais possédant un grade et une fonction. On y décrit dans un article du 17 février 2009 « Blâme pour un gendarme », un homme qui se bat certes pour ses idées, mais dont le portrait est plus celui d’un syndicaliste dont la neutralité n’est pas certaine..  Je cite :  « Cet officier supérieur, âgé de 42 ans, mène depuis plusieurs années un combat pour la liberté d'expression et d'association des gendarmes, qui sont des militaires. Universitaire, auteur de travaux critiques sur les chiffres de la délinquance, le commandant Matelly anime le site Gendarmes et citoyens ».  Alors, info ou intox ? Quel est le vrai combat de Monsieur Matelly ? Celui de défendre une institution ? Celui de mener un combat politique ? Celui d’un simple chercheur ? Le conseil d’Etat annulera peut-être un jour cette décision de radiation, mais je fais le pari que quelques livres plus tard,  cet homme respectable au demeurant, aura trouvé sa voie dans une carrière que je verrai plus politique, que dans celle d’un rat de bibliothèque.. Et je sens que certains partis pourraient lui ouvrir une porte.  Il a déjà gagné le premier acte, celui de la notoriété.. Je ne sais pas s’il aura finalement fait avancer la cause de la liberté d’expression, mais ce que je sais c’est qu’il sera plus difficile désormais de s’exprimer librement, juste  le temps que la gendarmerie se soit,  sinon radicalisée au moins syndicalisée, mais après tout si c’est le souhait de ses membres..  Je n’ai aucune opinion personnelle sur le sujet.   Je souhaiterais simplement un peu plus de mesure dans certains commentaires, la démocratie est moins menacée parfois, par le pouvoir,  que par certaines formes de corporatisme..     

 



27/03/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 990 autres membres