ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Une solution pour rembourser la dette. L’exemple de la Roumanie de Ceaucescu etc... Extraits

 

 

 

 

 

 mort-des-ceaucescu-1728x800_c.jpg

 

Alors que le gouvernement du président Macron semble choisir la solution du tour de vis, en commençant par les retraités  et les familles et en privilégiant une partie de la nomenklatura,  je lui suggère une solution radicale donnée par le « génie des Carpates » puisque tous nos malheurs proviendraient de la dette : il faut la rembourser, et pour ce faire, il semble  que la méthode Ceausescu a fait ses preuves.  

 

En effet, le pari de Nicolae Ceausescu, secrétaire général du parti  communiste roumain, était celui de  iquider de façon anticipée la dette extérieure en devises.  Ce remboursement accéléré, qui imposait des sacrifices disproportionnés à la population,  fut cependant efficace. De 1981 à 1986, la dette fut abaissée de 10,1 milliards de dollars à 5,9 milliards. Le « Conducător »,  le Génie des Carpates,  le Danube de la pensée, qui voulait persister dans sa politique d’austérité jusqu’en 1990, année où elle devait être intégralement remboursée, fut cependant fusillé avec sa femme dans les conditions que l’on connait en décembre 1989. On se demande bien pourquoi !

 

Pour atteindre cet objectif, le pays devait chaque année réaliser un excédent commercial de 2 milliards de dollars, ce qui privait  le marché intérieur de toute marchandise, notamment les produits agro-alimentaires tous exportés, tandis que les importations en provenance de l’Occident étaient  quasiment  supprimées,  sauf pour la nomenklatura qui ne manquait de rien.

 

Ainsi, toute  la production était destinée à l’exportation afin de rembourser la dette. Le totalitarisme institutionnel soumettait le peuple à une répression totale  basée sur la délation et la terreur.  Peu importe les moyens, seul le résultat compte !  Cette société de pénurie absolue, sans médicaments, sans nourriture, la collectivisation de la production ayant été poussée à l’extrême,  ne pouvait plus que reposer sur la corruption et le vol, qui ne sont en fait que le moyen ultime de survie. Cette dette avait pourtant favorisé la modernisation des unités industrielles construites durant la période de décollage des années 60 et 70, ce qui permettait à certains hommes politiques de l’ouest, et pas des moindres, de citer la Roumanie en exemple et de poser avec Nicolae après des parties de chasse dans les Carpates. Le rapprochement  de la Roumanie et de la Yougoslavie arrangeait d’une certaine manière  l’occident en lutte contre l’URSS.  Puis,  au début des années 80,  tout avait basculé, la folie s’était emparée du pouvoir, la mégalomanie était devenue la norme, l’ouverture vers l’Ouest appartenait désormais à un passé bien révolu.

La situation en 1983 de la Roumanie était catastrophique,....

 

suite sur page  Page réservée aux abonnés VIP

 

 

Roland Pietrini

 

 



26/09/2018

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 877 autres membres