ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Chronique d'un été différent des autres

 

Capture Liban.JPG
Le monde tel qu'il est ?

 

 

En vacances, lors de cette parenthèse que j’avais annoncé, j’ai suivi l’actualité de loin, un peu comme étranger à une foule dans laquelle on ne se reconnait pas, volontairement inattentif au brouhaha ambiant, captant quelques brides de conversation, en se refusant de s’y intéresser, l’attention parfois attirée par une clameur soudaine, un bruissement de foule, un rire de femme… Et puis soudain, l’envie irrésistible de se mêler d’une controverse, de débattre avec des inconnus, aurais-je raté quelque chose ? Alors j’ai tenté de reprendre le contact en me rapprochant un peu, ouvrant ainsi une parenthèse dans la parenthèse. Je n’ai pas été déçu.

 

 

Il y a eu un changement de gouvernement, le style a donc changé mais le fond reste le même, la Covid justifie-elle ce changement de style apparent ?

Ce gouvernement Castex qui est le quarante-deuxième gouvernement de la France sous la Cinquième République et le troisième gouvernement formé sous la présidence d'Emmanuel Macron sent le fromage de chèvre et la campagne, avec l’accent de son premier ministre.  Cela suffira-t-il pour tenir face aux nuages qui s’amoncellent, puisque les commentateurs le clament, la rentrée sera rude et le plan de relance prévu, qui devait redonner à la nation un peu de sa souveraineté, a déjà du plomb dans l’aile.

 

 

L’Europe de Macron veille, le dogme suprême ne sera pas remis en cause, la concurrence fait loi et l’ouverture des frontières sans dose de protectionnisme est la norme.  Le fond européen pour la défense en est la première victime, 7 milliards au lieu de 13.   

Devant l’apparence d’un accord approuvé par les 27 Etats européens, pour un plan de relance de 750 milliards d'euros, ce qui est deux fois moins de ce qui était espéré et qui est à comparer avec les 2000 milliards de dollars injectés par les américains pour soutenir les industries, les petites entreprises et les citoyens affectés par l'épidémie. Les espérances initiales de Macron et de Merkel ont fait plouf et sa phrase « C’est le moment le plus important de la vie de notre Europe depuis la création de l’euro, je veux que nos concitoyens [en] mesurent l’importance. », cache un profond désarroi, un aveu d’impuissance.

 

On aura au moins appris qu’il existait des états frugaux, en gros, les Pays-Bas, le Danemark, la Suède et l'Autriche, c’est-à-dire des pays qui ont une tradition de rigueur budgétaire, et qui sont en faveur d'une Europe plus libérale sur le plan économique et beaucoup moins politique. L’Europe des marchands en quelque sorte, bref, des Etats européistes convaincus à petite population qui n’ont pas encore compris que le monde du libre-échange était définitivement mort.

 

Le virus n’est pas en vacances, c’est le nouveau slogan, toutes les chaines d’info en continu parle du virus, de la seconde vague soi-disant inéluctable, du port du masque, de la distanciation, entre juin et juillet, peu d’évolution, on revoit les mêmes spécialistes serinant les mêmes discours, nouveaux ayatollahs de la santé, qui après avoir stigmatisé les vieux s’en prennent aux jeunes qui seraient donc tous porteurs et propagateurs du virus.

 

Le masque sera donc la norme en attendant la burqa pour toutes les femmes et les hommes en djellaba, quitte à être prudent autant l’être jusqu’au bout. Le gouvernement veille alléluia !

 

Dans cette affaire, les écolos auront gagné quelques années, sus à la bagnole, et les pistes cyclables envahissent les villes dans lesquelles il n’y aura bientôt que des zombis se croisant dans des rues piétonnes.  Une société idéale où l’insécurité sera  la norme, l’état régalien absent, le communautarisme  la règle et le couvre-feu obligatoire.

Dans ce nouveau monde, à défaut de prison on ouvrira des hôpitaux psychiatriques et les retraités iront avec les nouveaux chômeurs percevoir leur rondelle de saucisson de volaille hallal ou leur steak à base d’algues. Le rêve quoi.

 

Enfin un mot sur le drame vécu aujourd’hui pour le Liban. Outre le fait, que je décris aussi la situation de ce pays déchiré et abandonné par la communauté internationale dans mon livre Piège au Levant, et que j’y suis particulièrement sensible, je constate que cet Ètat,  à peine grand comme la Corse, a été contraint d’accueillir 1,5 million de réfugiés syriens depuis que la guerre a éclaté chez ses voisins en 2011 et que ceux-ci y représentent environ 30 % de la population du pays, soit la plus forte concentration de réfugiés par habitant au monde.

Il faut y rajouter 400 000 réfugiés palestiniens.  Dans ces conditions, il ne faut pas s’étonner que ce pays vît une crise économique sans précédent, tirant vers le bas sa population vers une paupérisation inéluctable.  C’est sur ce fond dramatique que l’explosion d’un stock de 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium a rajouté l’horreur au drame.

 

Tous les étés nous réservent leurs séries de catastrophes, celle-ci est particulière car elle touche un pays où une partie de la population est francophone et chrétienne (1) où le français et la culture française sont encore vivants, (pour combien de temps ?), avec ses 41 établissements homologués par le Ministère français de l'Education Nationale dont 6 sont conventionnés avec l'Agence pour l'Enseignement Français à l'Etranger. Ce pays a perdu sa souveraineté à cause de la lâcheté de la communauté internationale qui a laissé ce pays au mains du Hezbollah et des extrémistes palestiniens.   

Bonne fin de vacance donc, Merci aux fidèles du blog et rendez-vous à la rentrée, les sujets d'échanges ne manqueront pas, sauf si d’ici là, la troisième guerre mondiale est déclarée.  

 

Roland Pietrini

 

 

(1)   Les chrétiens du Liban représentent probablement un peu moins de la moitié de la population de ce pays. Les estimations les plus courantes donnent environ 45,5% de chrétiens au moins, soit le pourcentage le plus élevé de tous les pays du Proche et du Moyen-Orient.



06/08/2020
32 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1162 autres membres