ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Jupiter et le "feu de Dieu"

notre dame de paris feu.jpg

 

 

 

 

Le 9 février 2019, dans un élan salvateur, j’écrivais un article sur le débat et le syndrome post-traumatique que celui-ci m’avait causé. J’hésitais alors entre deux possibilités, celle de me retirer dans un monastère, de préférence orthodoxe, car les lits sont réputés plus confortables que ceux des monastères catholiques, ou alors,  d’entrer en résistance et de prendre le maquis, corse de préférence, à cause du fromage de chèvre et des châtaignes. Mais, ayant franchi il y a très peu de temps, un certain âge, je craignais, dans les deux cas, pour mes rhumatismes et mes sciatiques, mon passé de cavalier ayant rejoint mon présent de septuagénaire, je constatais que mon assiette n’avait pas faiblie, mais  aussi que ma monture tenait bien moins à moi que je ne tenais sur elle.

 

Un incendie plus tard, mon cas ne s’est pas amélioré, bien au contraire,  mon syndrome s’est aggravé.

 

Dieu dans sa miséricorde,  par un signe  terrible, nous a épargné les conclusions du grand bla-bla, reporté sine die mais pas tout à fait, car,  on s’est arrangé en haut lieu  pour en distiller quelques  fuites savamment orchestrées. J’y reviendrais.

 

Dieu a donné un coup de main à Jupiter, en incendiant le symbole d’une nation qui, du coup s’est souvenue de ses racines chrétiennes et par ce drame, nous rappelle qu’un monde sans cathédrale serait insupportable, que l’on soit croyant ou pas.

 

Car Dieu est patient, il est aussi colère, et de voir cette société qui se délite dans des délires fous, peut-être aurait-il volontairement allumé le « feu de Dieu » afin de réveiller les consciences.

 

Rassurez-vous, le syndrome que je décrivais ne m’a pas tout à coup rendu mystique, simplement plus attentif à ce que nous risquons de perdre dans les affres du communautarisme. N’étant qu’un pécheur parmi les autres et un tantinet sceptique sur la religion, je préfère à tout prendre,  regarder prier les grenouilles de bénitier et les ravis devant la crèche que les islamistes et leur charia, avec leur propagande, leur prosélytisme et leur réalité totalitaire. 

 

jupiter et feu.jpg

 

Car  Jupiter sur son trône ne s’est pas trompé, le rassemblement ça marche, la corde sensible,  ça fonctionne et  avant de continuer son œuvre de destruction et de catégorisation entre les retraités, les salariés, les nantis à 2000€ et les autres, il  continuera à privilégier ceux qui en quelques heures sont capables de signer des chèques à un chiffre et plusieurs zéros.

 

Car les milliardaires, si vous en doutiez encore,  ont une âme et comme au Moyen-Age peuvent acheter leur salut.

 

Comprenez-moi bien, l’incendie de Notre-Dame me touche, car il touche aux fondements même de notre histoire,  mais il me touche aussi parce que j’y vois un signe positif qui réveille notre conscience, celle d’appartenir à un monde et non à un mélange des mondes et des genres. Cela n’exclut pas la tolérance aux autres cultures mais certainement pas un reniement à la nôtre.

 

Nous sommes les héritiers d’une civilisation judéo-chrétienne teinte de culture grecque et latine et influencée par le meilleur des autres, nous n’avons pas à rougir de ce qu’elle est et de ce que nous sommes.

 

Dieu nous a envoyé un signe à moins que ce ne soit le hasard ou la providence, chacun jugera selon sa Foi.

 

Roland Pietrini

 



18/04/2019

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 976 autres membres