ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Montée en puissance.. Suite

La mission militaire de la CEDEAO monte (gentiment) en puissance. Huit états ont décidé d'apporter leur concours à l'armée malienne, aux côtés de la France qui a elle-même déployé 1 400 hommes pour l'instant.

NIGERIA : 150 hommes déployés pour l'heure, 900 annoncés à terme. TOGO: 540 hommes annoncés. NIGER : 500 hommes, une partie est déjà sur place. 
BURKINA FASO : 500 hommes annoncés. BÉNIN : 300 hommes. GHANA : 180 hommes. GUINÉE : 145 hommes. SÉNÉGAL : 450 hommes. N'Djaména a annoncé l'envoi de 1 200 combattants et d'unités de soutien, soit 2 000 hommes  au final. "Nous comptons envoyer un régiment d'infanterie et deux bataillons d'appui, ce qui fait aux alentours de 2 000 hommes", a précisé le chef de la diplomatie tchadienne qui assistait au premier départ.

 

Les seules forces crédibles sont pour l’instant celles du Nigeria, du Tchad dans une moindre mesure celles du Ghana. Les deux bataillons d’appui Tchadiens pourraient être rattaché aux forces Serval.. Les Tchadiens et les Français peuvent travailler en confiance, ils en ont l’habitude, et les procédures sont proches.   A suivre



17/01/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 908 autres membres