ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Rafale Contre Typhoon et rapprochement Franco-Britannqiue

Informations: Origine Armée de l’Air et Air et Cosmos

 

 

Le 15 septembre 2012, à l’invitation de l’Air Vice Marshal Stuart Atha, le général Guillaume Gelée, commandant les forces aériennes, s’est rendu sur la base aérienne de Leuchars (Écosse) pour la mise en service opérationnelle du 4e escadron de combat Typhoon de la Royal Air Force (armée de l’air britannique). Ce moment fut l’occasion de lancer symboliquement l’échange de pilotes Rafale-Typhoon entre les deux armées de l’air. Le MoD britannique précise que cette mission a permis, au cours d'évolutions à basse et moyenne altitude, de démontrer la manœuvrabilité et le comportement en vol de chacun des deux appareils. A l'issue de cette première phase, les avions se sont séparés pour une brève démonstration des capacités du système d'armes de l'Eurofighter et du Rafale, à chaque fois au profit du "passager" de marque qui avait embarqué en place arrière.

 

 

 

Rafale et Typhoon

 

Après les phases de transformation sur les deux avions de

combat de 4e génération, le capitaine Marc-Antoine Gérard et le flight lieutenant Matt Johnstone, deux pilotes expérimentés, seront intégrés chacun en unité opérationnelle au printemps 2013. L’échange Rafale-Typhoon concrétise la coopération franco-britannique en matière de défense et de préparation opérationnelle des combattants, en application des accords de Lancaster House. Ces accords visent à accroître les synergies entre les armées des deux nations européennes les plus engagées dans les

opérations récentes (Afghanistan et Libye).

 

 Rafale C/C Typhoon qu’en est-il ?  (Origine Air et Cosmos)

 

Les deux pilotes Français et Britannique

 

« Le dernier exercice en date ayant réellement opposé les deux chasseurs remonte à septembre 2009. A Solenzara, les Rafale de l’EC-1/7 « Provence » infligent une correction sans appel en combat canon (BFM) aux Typhoon britanniques. Bilan: neuf victoires pour une défaite, et encore celle-ci a-t-elle été enregistrée par un tout jeune pilote de Rafale. Peu de temps après, des affrontements hors de portée visuelle (BVR) à deux contre deux donnent des résultats largement favorables aux Rafale, selon des pilotes français ayant participé aux affrontements.

Echaudée, la RAF refuse depuis lors tout affrontement. Lors de la récente visite de deux Typhoon à Saint-Dizier, début mars, les aviateurs britanniques ont refusé purement et simplement de s’opposer au Rafale. Et le 11 mai prochain, date prévue d’une visite des Rafale sur la base de Coningsby, la RAF a fait savoir qu’aucun de ses quatre escadrons Typhoon ne serait disponible pour entraînement… Soit dit en passant, ce refus d’engagement n’a pas empêché les aviateurs anglais de poursuivre leur œuvre de « Rafale bashing » en 2011, allant jusqu’à affirmer à la presse pendant l’opération Harmattan que les chasseurs français étaient incapables d’illuminer eux-mêmes leurs cibles avec la nacelle Damocles. Une mauvaise foi qui jure notablement avec la volonté de rapprochement mise en avant par les états-majors de part et d'autre de la Manche. »

 

Et oui, il faut toujours relativiser les rapprochements officiels..  La réalité est que les deux industriels se livrent un combat sans merci et sans règles. Alors les Britanniques Fairplay ??

 

 

 

 



16/10/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 984 autres membres