ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Repyramidage? Suite..

Suite à l’information parue récemment concernant la suppression du tiers des tableaux d’avancement concernant les trois armées (Quid de la gendarmerie ? ) On peut constater un certain cafouillage.

D’une part  le ministère de la Défense communique en précisant que : "Le flux d'avancement sera réduit, dans une proportion globale non encore déterminée, le chiffre de 30 % ne constituant à ce stade qu'un plafond qui ne saurait être considéré comme une mesure de portée générale."  Alors que Jean-Marc Ayrault, dans sa lettre de recadrage était nettement plus ferme en écrivant le 31 juillet : "Le ministère de la Défense réduira de 30 % les volumes d'avancement au choix de ses personnels militaires en 2013."

Or, la Défense annonce aujourd'hui 7 septembre que l'ordre pourtant explicite du Premier ministre était prématuré puisque "ce n'est qu'à l'issue d'une étude confiée conjointement à l'Inspection générale des finances et au Contrôle général des armées sur le pyramidage des différents corps et catégories qu'une vision objective de la situation permettra d'arrêter définitivement les contingentements et les volumes d'avancement pour 2013".

 

Le ministre de la Défense ayant repoussé « d'autres mesures possibles qui auraient pesé à l'excès sur le pouvoir d'achat des militaires, notamment les moins gradés".

 

A suivre donc..  

 

Ce mot syndicat  professionnel qui fait tant peur à une partie des membres de l’institution aurait au moins eu un avantage, celui de faire entendre une voix non officielle. Or les décisions qui vont être prises aggravent un climat déjà malsain, celui d’une rivalité interne entre les officiers issus des grandes écoles et les autres, les « de carrière » et les autres, et les sous-officiers.. Cette mesure de repyramidage qui intervient brutalement est la conséquence il faut bien le dire d’un manque total de prévision, Nous payons ainsi l’incapacité d’avoir pris en compte la transformation d’une armée de conscription en une armée de métier et une diminution des effectifs.. Ce gouvernement  ne peut être tenu pour responsable de cette situation énoncée depuis longtemps par les quelques observateurs que nous sommes.. Par contre, il sera responsable de mesures prises sans réel discernement et à l’emporte pièce..



08/09/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 941 autres membres