ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

SU 35 Contrat Sino/Russe

MOSCOU, 6 mars - RIA Novosti

La Russie et la Chine s'apprêtent à conclure un contrat de livraison de 48 chasseurs russes SU-35, estimé à près de 4 milliards de dollars, annonce mardi le quotidien Kommersant.

"La Russie et la Chine sont près de conclure le plus gros contrat de livraison d'armement de ces dernières décennies. Les parties se sont pratiquement mises d'accord sur la livraison en Chine de 48 chasseurs polyvalents Su-35, pour un montant estimé à 4 milliards de dollars", écrit le quotidien se référant aux sources militaires russes.

Selon le journal, un seul obstacle empêche la signature du contrat, Moscou exigeant que Pékin fournisse des garanties juridiques notifiant son engagement à ne pas imiter les appareils russes. Des garanties que la partie chinoise ne s'empresse pas de donner.

"Moscou n'aspire pas seulement à s'établir sur le marché chinois, mais souhaite également éviter à l'avenir que ses avions soient copiés et vendus à des pays tiers à bas prix. Moscou a de bonnes raisons de redouter ce genre d'opérations. Ainsi, le chasseur chinois J-10 est une vraie copie du chasseur russe Su-27, le J-11 est une copie du Su-30, tandis que le FC-1 est le Mig-29 contrefait en Chine". Cela dit, tous les appareils russes ont été mis à la disposition des ingénieurs chinois, a indiqué au journal une source au sein du gouvernement russe.

 

 
 
 

 Inquiétudes

 

Les pertes subies par la Russie sur les marchés de pays tiers en cas de contrefaçon du chasseur Su-35 pourraient être supérieures aux bénéfices rapportés par la vente de ces avions à la Chine, a déclaré mardi à RIA Novosti le directeur du Centre d'analyse du commerce mondial d'armes, Igor Korotchenko.

"Il faut prévoir des garanties supplémentaires en sus des obligations contractuelles ordinaires. Il est à noter que malgré le montant important des livraisons éventuelles de Su-35 à la Chine, les pertes subies par la Russie sur les marchés de pays tiers pourraient être considérables si Pékin décide de reproduire ces appareils sans autorisation", a indiqué l'expert.

C'est ainsi que ce dernier a commenté la publication, parue mardi dans le quotidien Kommersant, selon laquelle la Russie et la Chine s'apprêtaient à conclure un contrat prévoyant la livraison de 48 chasseurs polyvalents Su-35 pour un montant total d'environ 4 milliards de dollars.

"Pékin rivalise déjà avec la Russie sur les marchés asiatiques, africains et latino-américains des armements, en offrant des produits à un prix moindre que celui des produits similaires russes. Il est à noter que le coût des armements chinois les plus demandés sur le marché mondial est de 20% à 40% inférieur au coût des systèmes russes sur lesquels ils ont été copiés", a souligné M. Korotchenko.

 

 
 
 


08/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 941 autres membres