ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de l'envoi de renforts

 

Je suis pour le renforcement de notre présence en Afghanistan, et je vais vous dire pourquoi.
J’étais contre l’intervention de nos troupes en Irak et j’ai salué à l’époque le choix qui fût fait.
Mais les circonstances sont radicalement différentes l’une de l’autre et les conditions de notre engagement aussi.

Les sondages ne sont que le reflet d’une opinion mal informée et paramétrée par et pour le principe de précaution qui prévaut désormais dans nos sociétés occidentales Principe qui va tuer à jamais toute initiative, toute décision d’aller de l’avant et qui décrit une certaine forme de malthusianisme ( pas dans le sens de maîtrise et de réduction des naissances tel que Malthus l’avait préconisé, mais parce que cette pensée porte en soi un égoïsme, et un égocentrisme malsain. Les préoccupations écologiques renouvellent parfois aujourd’hui cette problématique, est-ce un hasard ?) Cet état d’esprit nous entraîne dans le refus de notre propre défense devant le totalitarisme ce qui n’est pas sans rappeler les prémices de la seconde guerre mondiale.

Je suis pour la défense de nos sociétés, aussi imparfaite qu’elles le soient. Et je suis pour que ce combat se porte là où il est nécessaire. Certains diront que cette guerre n’est pas la nôtre. Elle serait donc uniquement celles des autres ?
La légitimité de la guerre se mesure sur les conditions de son engagement, et sur la manière dont celle-ci est menée.. La guerre d’Irak reposait sur un mensonge, celui de la présence d’armes de destruction massive sur le sol irakien et de terroristes menaçant l’Amérique et le monde libre. Nous savions que cela était faux, et nous n’y sommes pas allés.

L’analyse de notre engagement en Afghanistan fût d’inspiration et d’essence différente. Cet engagement prend naissance en septembre 2001 lorsque Massoud est assassiné, celui-ci est « protégé » par la DGSE ; souvenez-vous de sa visite en France à grand renfort médiatique, belle gueule Massoud !
Et pourtant, en septembre 2001 : Au cas où certains l’auraient déjà oublié, le président de la république était Jacques Chirac, le Premier ministre Lionel Jospin, jusqu’en 2002 et le ministre de la défense était, Alain Richard. La guerre d’Irak est donc postérieure à nos premiers engagements en Afghanistan. La décision qui fût prise fût donc prise dans un certain consensus.

Je ne résiste pas au fait de donner quelques repères :

Octobre 2001 : mise en place d'un détachement d'officiers de liaison français à Tampa
17 octobre 2001 : première mission maritime avec la frégate Courbet dans l’océan indien
23 octobre 2001 : première mission de reconnaissance d'un Mirage IV
15 novembre 2001 : déploiement du 21° RIMA
25 novembre 2001 : 1er déploiement du Groupe aéronaval en océan indien
5 décembre 2001 : Accord de Bonn Peterberg, et création de la FIAS
19 décembre 2001 : première mission opérationnelle de l’Armée de l’air avec les Mirage 2000 Basés à MANAS
22 décembre 2001 : Première mission opérationnelle de l’aéronavale
Fin décembre 2001 : Déploiement à Kaboul du bataillon français, sur l'emprise de Kaia, l'aéroport de Kaboul.
Le mercredi 4 septembre 2002, le président G.BUSH déclare le gouvernement de Bagdad « régime hors la loi », et déclare au Congrès que « ne rien faire... n’est pas une solution ».
Mars 2002 : début de la formation de l'ANA avec la mission Epidote
26 mars 2003 début de l’opération militaire en IRAK .. IRAKI FREEDOM, fin des opérations officiellement le 1° mai 2003

Août 2003 : mise en place d'un détachement de forces spéciales dans le sud-est de l'Afghanistan, décidé entre les présidents George W. Bush et Jacques Chirac lors du sommet des 7 à EVIAN.
11 août 2003 : la FIAS passe sous commandement OTAN
août 2004 : le général PY ( Français) prend le commandement de la FIAS pour une année
juillet 2006 : le bataillon français s'installe au camp de Warehouse dont il prend la responsabilité. Les forces spéciales terminent leur mission. Les premières pertes humaines françaises passent inaperçues.
Août 2006 : les généraux Le BOT puis de VILLIERS prennent le commandement du RC-C pour 8 mois
janvier 2007 : fin du retrait des forces spéciales
septembre 2007 : redéploiement à Kandahar des avions de combat français précédemment en place à Douchanbé (Tadjikistan)
décembre 2007 : 5 OMLT opérationnelles
6 août 2008 : prise de commandement du Regional Command-Capital par le général Stollsteiner. Déploiement d'un BATFRA dans le Regional Command-Est. Déploiement d'une OMLT en Regional Command-Sud
18 août 2008 : 10 soldats français sont tués dans une embuscade dans la vallée d'Uzbin, et 21 autres blessés.
20 août 2008 : Nicolas Sarkozy se rend à Kaboul
Nous étions en Afghanistan bien avant le déclenchement de la guerre en Irak. Cela n’est pas un hasard. Nos gouvernants de gauche comme de droite se seraient-ils trompés deux fois ? La première en participant au conflit afghan, la seconde en ne participant pas au conflit irakien ?
La réflexion fût à l’époque la suivante : Eviter que se réinstalle un régime qui soutient le terrorisme international. Eviter que ne se réinstalle une forme de barbarie et d’obscurantisme, qui ouvre la voie à un Islam intolérant, sans aucun contrôle, alors que la charia impose que les femmes n’aient ni droits aux soins les plus élémentaires, ni droit à l’éducation, alors que les hommes étaient pour la plupart soumis et terrorisés par les seigneurs de guerre, ou les talibans. Lutter progressivement contre le trafic de drogue qui alimente le financement des insurrections. Tenter d’installer un semblant de démocratie et apporter par le biais des ONG désormais protégées un meilleur confort aux populations.

Ce qui ne fût pas dit à l’époque. Maintenir une présence militaire française en Afghanistan afin de montrer que la France est solidaire malgré tout de ses alliés.. Un retrait en 2003 alors que la France est la seule nation occidentale (URSS et CHINE exceptées) faisant partie du conseil de sécurité, à ne pas participer à la guerre en IRAK, est tout simplement impensable.

Pourquoi aujourd’hui renforcer nos moyens militaires ?
Parce que nous sommes en terme d’effort bien loin que ce que notre rôle international nous impose. Sur les 150 000 hommes présents, dont les Américains représenteront en 2010 les 2/3 nous pesons une part infime ; 3750 hommes environ, dans un dispositif devenu certes cohérent et enfin digne en terme de matériels mais où l’on jongle avec les effectifs afin de renforcer la présence effective des combattants sur le terrain. Comment influer sur la stratégie avec une représentation aussi minimaliste ? Renforcer, cela veut simplement dire, donner à nos forces la souplesse nécessaire à son mandat. En terme de ratio ( effectifs des forces armées, troupes engagées sur le terrain) nous sommes largement derrière les Hollandais, les Italiens, les Canadiens, les Polonais, les Espagnols…. Dans ces conditions, nous serons toujours considérés sur le plan politique, comme des donneurs de leçons pas très crédibles. Est-ce une ambition pour la France ? Et si j’étais machiavélique je dirais que nous avons obtenu en terme de MCO opérationnel et d’équipement plus que nous en avons jamais eu, parce qu’enfin l’opérationnel prend le pas sur le structurel et montre nos lacunes autant en terme de préparation , qu’en terme de tactique. Bref, nuus renforçons la crédibilié de notre défense, et nous intégrons enfin une certaine forme de pragmatisme et de réacivité dans la conduite.
La légitimité d’une guerre se mesure à la manière dont elle est menée, pour cela, nous, français, n’avons pas à rougir, nos conditions d’engagement sont claires, et une présence renforcée nous permettrait de renforcer notre point de vue. Mais pour cela il faudrait que nos politiques aient déjà compris l’enjeu, ne parlent pas uniquement pour faire plaisir aux électeurs, prennent leurs responsabilités, fixent des objectifs, bref fassent leur boulot. L’opinion est le reflet de nos peurs, certes! Est-ce pour autant légitime de sans cesse la suivre. Allons un peu de courage, que diable ? Roland PIETRINI



07/12/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 995 autres membres