ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de notre pseudo supériorité militaire occidentale

L’un des paradoxes et non des moindres de notre soi-disant supériorité militaire occidentale est que celle-ci a été alimentée  et  imposée par des  experts, qui ont pour le moins tous une constance, celle de régulièrement se tromper. Ce qui en l’occurrence serait un moindre mal, si cela n’avait pas eu pour conséquence des choix impérieux, tant en matière économique, qu’en  matière  industrielle et militaire. Celui de la course à un armement de plus en plus sophistiqué, inadapté dans la plupart des cas et dont le coût d’acquisition est tel que cela a entrainé une diminution des effectifs et des moyens. Et nous ne sommes qu’au début de ce processus qui est irraisonnable, pour la seule raison qu’il est difficile de faire machine arrière, sauf accepter une dépendance totale à la surenchère américaine qui atteint elle aussi ses limites 

 

Notre  pseudo supériorité a pris fin en mai 1945, le jour même où le dernier coup de canon a été tiré. A moins que l’on considère que l’armée soviétique de cette fin de guerre était inférieure aux capacités des armées du front  occidental ouest.. Ce qui reste à prouver. Quant à notre supériorité de l’époque de la guerre froide,  la preuve de cette efficacité n’a jamais  été démontrée, fort heureusement, nous n’avons jamais eu l’occasion d’en apporter la preuve..

 

 

Cette surenchère du toujours plus militaro-industriel n’est donc, pas seulement une conséquence de la guerre froide, elle est concomitante, et le processus était déjà lancé par les Américains bien avant le conflit vietnamien. Le concept du zéro mort vient du constat que la boucherie du Viêt-Nam ne serait plus supportable aux opinions publiques des démocraties modernes, et que la sophistication des armements et la robotisation en seraient la réponse.. Nous avons reproduit la même erreur que les Soviétiques en voulant suivre une course aux armements sans limite.. Nous partions pourtant avec un handicap évident.  Cela démontre pour le moins,  un déficit de  réflexion en profondeur de nos priorités et illustre le piège dans lequel nous sommes tombés celui d’avoir voulu maintenir une capacité industrielle dans tous les domaines de l’armement, alors que l’armée française n’avait plus les moyens de s’offrir le minimum  vital dans tous les domaines d’emploi. Et nous avons vécu, l’étalement des commandes, le report des livraisons, alors que nous mettions tous nos espoirs dans l’exportation, et que nos produits devenaient de moins en moins compétitifs. Si  nous avions voulu maintenir un minimum de capacités en modérant nos choix,, alors il aurait fallu maintenir un budget de la défense à 4% du PIB.. Et de surenchère en surenchère,  nous frisons l’asphyxie financière. Les responsables sont à rechercher parmi ceux  qui ont  voulu faire croire que la solution à tous nos problèmes serait d’inventer l’excellence dans tous les domaines, de l’armement individuel à l’avion de supériorité aérienne polyvalent, une super frégate en mer remplacerait ainsi 5 avisos, mais à quoi peut servir un bâtiment capable de détecter un hostile à 500 miles, si nous restons sans moyens d’intervenir.. Ou si nous arrivons trop tard.. Notre supériorité militaire occidentale est un leurre, certains pensent encore que les matériels russes sont qualitativement inférieurs, c’est faux, la démonstration qui en a été faite est non convaincante, ils étaient  servis par des opérateurs très mal formés et peu motivés dans les conflits dans lesquels ils furent engagées, ce fût le cas en IRAK par deux fois.

D’autres nations émergentes vont très rapidement nous concurrencer, Inde, Pakistan, Chine, Brésil, certains sont nos alliés, d’autres un peu moins.. Mais ces pays ne sacrifient pas la sophistication au nombre.. Et leur outil de production va devenir sans limites. Je ne plaide pas pour un retour des gros bataillons, je plaide pour  que la France cesse de poursuivre dans une voie ou fatalement elle va s’épuiser ..Faisons des choix .. Mais de grâce abandonnons nos certitudes, sans quoi nous continuerons à gagner les guerres que nous n’avons pas faites et nous continuerons de perdre celles que nous menons..

 

 



07/02/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 995 autres membres