ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos du nucléaire -- Du fort au faible..

Sur l'essentiel l'arme nucléaire continue à avoir comme dans les années 60 et suivantes un intérêt de protection du faible au fort évident. Cependant, et ce n'est pas le moindre des paradoxes, il faut constater que les pays qui possèdent ces armes, et notamment ceux qui ont accédé récemment à ce club de moins en moins fermé, entretiennent des forces classiques considérables.. Israël, Pakistan, Inde, Chine, États-Unis, Russie, et en Europe.... La Grande Bretagne. Chacun de ces pays ont bien entendu ni une vision globale de leur défense ni une réflexion stratégique similaire. Mais les faits sont là, ils ne baissent pas la garde. Seule la France dans cette habitude bien hexagonale de laisser aux autres la responsabilité de les aider en cas de coup dur tout en critiquant leur action, semble se réfugier de manière non dite, derrière cette nouvelle ligne maginot, qui fonctionne d'autant mieux que l'on fait comme si l'ennemi n'avait pas changé et de nature, et de posture..

Je pense donc que le fait de posséder une capacité de frappe crédible est un héritage précieux, mais aussi une responsabilité majeure. Je pense tout autant que cet héritage n'a de valeur que dans la mesure où celui-ci n'est pas rigide..Nous ne sommes définitivement plus seul et son emploi ne peut être décidé sans concertation avec nos alliés.. Nous devrions nous en servir comme moyen de négociation pour accélérer et construire une Europe de défense.

Je cite Gallois:

  1. Entre l'enjeu convoité et le risque à courir pour l'emporter en usant de la force, il n'y a plus aucune commune mesure (...)

Certes, mais encore faudrait-il en avoir un certain courage pour envisager une riposte unilatérale ou une frappe d'avertissement de la France envers, au hasard: L'Iran? Même si ce pays menaçait directement notre intégrité..Sérieusement serait-ce adapté? Et ce pays, ou bien d'autres que l'avenir nous réserve aurait-il cette même conscience de mesurer ce risque.. Le Japon de 1945 n'a déposé les armes qu'après la seconde explosion de Nagasaki.. Imaginez un pays suffisamment fou de... Dieu pour que cette menace sur ses propres structures ne représente aucun sacrifice mesurable à l'aune de nos valeurs mais pas des leurs..

  1. Une certaine égalité peut être établie entre les peuples [détenteurs de l'arme nucléaire]

Cela n'est plus aussi vrai, dans le monde qui est le notre quelle égalité peut-on établir entre un continent de 2 milliards d'habitants et un pays de 80 millions de personnes?

3- Le concept de dissuasion s'applique non seulement à la défense d'enjeux d'importance majeure, mais également aux conflits seconds. Si le nouvel explosif ne peut imposer la paix totale, au moins limite-t-il l'intensité des combats.

Laissons planer le doute sur le catalogue de nos enjeux majeurs; Mais dans ce monde globalisé existe-t-il un seul enjeu majeur qui ne soit pas celui des autres. Je serais convaincu le jour, où l'arme nucléaire serait utile dans l'affrontement du fort au faible.. Ou supposé comme tel.. D'ailleurs Al-Qaïda s'est attaqué à une puissance nucléaire majeure, les État-Unis.. En quoi la dissuasion a-t-elle dans ce cas été utile?

Finalement je crois, toutes réflexions non totalement faites, que le général Gallois aurait différemment écrit son livre en 2001 compte tenu de l'évolution des rapports de force dans le monde, et que sa réflexion sur la dissuasion d'aujourd'hui aurait été sensiblement différente..




03/02/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 976 autres membres