Livre blanc.. On continue ou on coule avec le bateau? - Défense actualités geopolitique

ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Livre blanc.. On continue ou on coule avec le bateau?

 

La France est-elle condamnée au déclin  ou à persister à être le gendarme de l’Afrique ?  On ne peut pas dire que le début de l’ère Hollande soit un règne de tout repos pour nos armées. Le retrait précipité de nos troupes en Afghanistan devait ouvrir une ère de paix et de calme, pour une France qui, juré et promis, ne se mêlerait plus des problèmes internes à l’Afrique.

Françafrique devait appartenir à l’histoire, une ère de normalité allait s’ouvrir grâce à la vision éclairée et pacifiste d’une nouvelle majorité regardant avec mépris les errements du passé.

 

Et patatras ! Ne voilà-t-il, pas que du fin fond du désert, des enturbannés non contents de détruire des marabouts sacrés à Tombouctou, coupés quelques mains et voilés les femmes se piquent de vouloir pic-niquer à  Bamako..

Les toyotas ayant remplacés les dromadaires,  les mitrailleuses les arcs et les flèches, La France généreuse et vaillante, endettée jusqu’au cou mais compulsive jusque dans ses choix les plus guerriers, envoie  ses forces spéciales, ses Mirages dans le désert, rien que de plus normal, fustige ses alliés qui n’ont pas envie de se mêler de terrorisme, trop occupés à régler quelques petits problèmes d’intendance, du genre c’est qui ? Qui   renfloue la dette de Chypre ?

Bref, la France généreuse génère le respect, et finalement la seule chose qui fonctionne dans ce foutu pays, c’est ce que les bobos abhorrent :  l’armée, la seule chose qui peut rassembler plus de 60% des français, c’est l’idée que l’armée fonctionne et sert à quelque chose.. Tiens, on vient d’envoyer 400 hommes supplémentaires en Centrafrique !

 

Mais voilà pas que Bercy le grand, se pique de taper dans l’escarcelle des ministères.. Et le seul dans lequel on peut piquer sans faire descendre les employés dans la rue, mais c’est qui ? Mais c’est l’armée ! D’où la tentation de piquer un peu plus là où  ça risque pas grand-chose, compte tenu que l’éducation éduque et représente une force non négligeable de 1 million de fonctionnaires qui votent du bon côté..   

 

Sauf que, comment fait-on pour piquer un peu plus dans un ministère qui donne du travail à des entreprises de pointe ?  Et dont les investissements, par un tour de passe-passe incroyable finissent par retomber dans l’escarcelle de l’état.. Et  donc, nos penseurs pensants pensent que finalement le monde n’est pas moins dangereux que lors du précédent livre blanc et que les menaces seraient plutôt plus présentes face à des risques hybrides, asymétriques dissymétriques, alors que partout,  on constate plutôt un  réarmement massif et général, ( plus 50% en Asie) sauf en Europe qui sert la vis des européens à défaut de desserrer la vis des investissements productifs.. Il est vrai que nous nous avons un ministre du redressement productif... Nous avons un ministre de la défense aussi, certainement compétent, mais politiquement un peu faible face aux mammouths socialistes… Comptables de Bercy..

Voilà pourquoi on reporte en avril la sortie du best seller de l’année :  Le livre blanc.. Tellement blanc qui en est  transparent.. Il sera difficile de justifier encore et encore des coupes sombres dans les effectifs et les programmes, puisque à l’analyse, on comprend qu’au contraire, il faudrait sinon l’augmenter, au moins le conserver à niveau ce foutu budget, simplement pour conserver un outil minimum pour protéger ce qui nous reste avant de plonger dans  celui de notre déclin inéluctable. A moins que les choses étant ce qu’elles sont, autant couler avec le navire, cela évitera de mettre à l’eau les  bateaux de sauvetage…    



24/03/2013
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 898 autres membres